Mega : 50 Mo gratuits à J-3

C’est le 19 janvier 2012 qu’a fermé MegaUpload, c’est le 19 janvier 2013 que doit renaitre Mega, la plateforme de partage de fichiers qui soit succéder au défunt service de stockage et partage en ligne.

C’est toujours sous la houlette de Kim Dotcom que doit renaitre Mega, le service de stockage et de partage en ligne qui doit succéder à MegaUpload, le célèbre service qui a été fermé par la justice américaine le 19 janvier 2012. C’est donc une année après, jour pour jour, que le nouveau service doit renaitre de ses cendres.

« MegaUpload is not dead », annonce fièrement Kim Dotcom en affirmant que le défunt service n’est pas mort, ou plutôt qu’il va renaitre de ses cendres habilement conçues pour contourner toutes les lois actuellement en vigueur. C’est en promettant d’être « plus gros, plus fort, plus rapide et plus sûr que son prédécesseur » que Kim Dotcom fait la promotion de son nouveau service. Il est vrai que les fichiers seront stockés de manière cryptée et seul l’utilisateur qui met en ligne ce fichier en connait le contenu, désengageant la responsabilité de l’hébergeur.

Hébergé sous un nom de domaine néo-zélandais, le nouveau site affiche pour le moment un compte à rebours jusqu’à son ouverture, dans trois jours. D’ailleurs, une capture d’écran de son site publiée sur Twitter par son créateur révèle que Mega devrait proposer un compte gratuit disposant d’un espace de stockage de 50 Go.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNexus 4 : ce smartphone qui crée la rumeur
Article suivantProject Glass : prochainement une réalité commerciale ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here