Mega : une attaque DDoS perturbe le site de partage

Le site de partage Mega, le successeur de feu MegaUpload, ne fait plus vraiment parler de lui. Pourtant, cette semaine, il fait son retour sous les projecteurs en étant la victime d’une attaque DDoS.

C’est ce mercredi que le site Mega a été victime d’une attaque par déni de service distribué (DDoS) au point de perturber le service durant près de deux heures et demie. L’attaque s’est déroulée d’une manière classique avec un envoi continu de requêtes à partir de bots dans le monde entier au point de totaliser plus de 150 gigabits de donnés par seconde au pic de l’attaque.

Si la situation est revenue à la normale depuis l’attaque, les auteurs de cette attaque massive n’ont pour le moment pas été identifiés. Selon Kim Dotcom, cette attaque pourrait néanmoins avoir un rapport avec la donation de 20 000 euros faite à Wikileaks…

Toujours est-il que Mega compte tirer une leçon de cette attaque en corrigeant les lacunes de son site, c’est-à-dire la couche SSL (gérée par Digiweb) qui a été identifiée comme étant le maillon faible du site.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo! : vers une offensive tous azimuts ?
Article suivantApple : un recyclage des anciens iPhone à destination des marchés émergents ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here