Megaupload : Kim Dotcom se pose en victime

Le fondateur du site Megaupload accuse les États-Unis d’avoir monté un dossier « trompeur ».

Kim Schmitz, alias Kim Dotcom, le fondateur du site Megaupload a accordé sa première interview depuis sa remise en liberté sous caution. C’est l’occasion pour lui de réfuter une partie des accusations à son encontre.

Il accuse les États-Unis d’avoir construit de toute pièce un dossier « trompeur et malveillant » à son encontre, sans tenir compte des preuves qu’il a fournies.

Typiquement, l’Allemand de 38 ans prétend avoir fait tout pour éliminer le contenu provenant de piratage de ses serveurs et, pour cela, disposait d’une équipe de 20 personnes.

L’homme qui a déjà passé un mois en prison à Auckland et qui attend la décision quant à sa possible extradition affirme qu’il veut rester en Nouvelle-Zélande : « C’est le pays où je veux vivre, où je souhaite que mes enfants grandissent, j’aime vivre ici ». En cas d’extradition vers les États-Unis, il risque 20 ans de prison selon les autorités américaines.

Tags

Articles similaires

Un commentaire

  1. Ben moi je lui souhaite, parce que il devrait au moins être autoriser à se défendre de ceux qui le poursuivent et a récupérer ce qu’ont lui à volé.

    Sinon, à quoi servirait la justice ?

  2. Ouais, je penses comme toi. J’esperes qu’il va s’en sortir dans trop de casse
    Ce qui me gonfle le plus, c’est que le FBI travaille plus sur ça que sur les choses importantes … on voit ce qui dirige le monde ! Le pognon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité