Mercedes : CLA Shooting Brake ne renie pas ses liens avec la CLS

La CLA Shooting Brake a beau être un break, son toit tombant et abaissé, ainsi que sa ceinture de caisse tendue ne lui font pas renier ses liens stylistiques avec la CLS.

« Avec le Shooting Brake, nous avons voulu conjuguer le potentiel émotionnel d’un coupé et l’intelligence d’un break de chasse », explique Gorden Wagener, le responsable du design de Daimler. Il est vrai qu’en observant le break CLA Shooting Brake, son toit tombant et abaissé, ainsi que sa ceinture de caisse tendue font immanquablement penser à la CLS.

Avec une longueur de 4, 63 m, une largeur de 1, 78 m et une hauteur de 1, 43, la CLA Shooting Brake reprend les dimensions de la CLA, ce qui est normal vu que ce break utilise la plate-forme de la Classe A. Le volume de son coffre est de 495 litres, de 595 litres en position « Cargo » avec les sièges arrière redressés et de 1 354 litres lorsqu’ils sont rabattus. mercedes-CLA-Shooting-Brake-photo-1

Les motorisations proposées sont trois essences, 180 (122 ch), 200 (156 ch) et 250 (155 ch), et deux diesel, 200 CDI (136 ch) et 220 CDI (177 ch). et trois essence 180 (122 ch), 200 (156 ch) et 250 (155 ch). Le 4MATIC sera proposée sur certains modèles alors qu’une définition AMG devrait logiquement suivre dans la foulée.

Dernier point, le CLA Shooting Brake sera lancé en janvier prochain.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJolla outrepasse tous ses espoirs pour sa Tablette
Article suivantWindows 10 Pro : Microsoft proposera un magasin d’applications paramétrable

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here