Merryjane.com : Snoop Dogg annonce le lancement d’une encyclopédie du cannabis en ligne

Le rappeur Snoop Dogg n’en est pas à sa première frasque en matière de marijuana. Il a annoncé lundi le lancement de merryjane.com, un site qu’il ambitionne de voir devenir la référence, en matière d’herbes à fumer.

C’est lundi que le rappeur Snoop Dogg a annoncé le lancement de merryjane.com, un site en ligne qui ambitionne de devenir une véritable encyclopédie de référence en matière de cannabis. C’est à l’occasion de la conférence TechCrunch Disrupt de San Francisco que le rappeur a commenté ce lancement en déclarant : « Nous serons l’encyclopédie du monde du cannabis ».

Pour ce projet, l’icône du divertissement s’est associée à l’entrepreneur Ted Chung.

Pour l’heure, le site ne propose aux internautes de s’inscrire pour obtenir un accès à une version bêta. Le lancement officiel du site est quant à lui fixé pour le mois d’octobre.

Il est prévu que le site merryjane.com soit financé par la publicité.

Il est prévu que le site merryjane.com propose des informations sur toutes les facettes du cannabis, y compris une série de vidéos d’interview appelée « Deflowered », l’actualité politique concernant la marijuana, un service de cartographie pour les dispensaires, l’actualité culturelle et concernant le style de vie liée à l’herbe à fumer.

« C’est après avoir vu où va l’industrie du cannabis que j’ai voulu créer une plate-forme qui va emboiter ce mouvement pour aller plus loin en créant une destination où les gens peuvent trouver de nouveaux contenus », a déclaré Snoop Dogg.

Il est à souligner que Snoop Dogg a déjà investi dans Eaze, une société de livraison à domicile de cannabis à usage médical.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXcodeGhost : des développeurs pas très malins contaminent des applications iOS !
Article suivantVidéo saisissante de la construction d’un pont de corde par des drones

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here