Messenger : quels sont les raisons du choix fait par Facebook ?

En obligeant ses utilisateurs à installer Messenger pour continuer à s’écrire en privé, Facebook a fait un choix stratégique, mais lequel ?

Alors que tout allait si bien pour les utilisateurs qui pouvaient communiquer en privé sans sortir de l’application Facebook, le réseau social a brusquement décidé de délocaliser cette fonctionnalité dans une application séparée. Cette obligation d’utiliser Messenger fait que cette application est devenue l’appli la plus téléchargée de l’App Store et de Google Play.

Pourtant, ce qui pourrait s’avérer être un succès ne l’est pas vu que les utilisateurs lui donnent des notes désastreuses : 1,5 en en France et en Norvège, ou même 1 en Suède et au Danemark. Plus que la véritable qualité de l’application, c’est l’obligation d’installer cette application qui dérange le plus. Dès lors, pourquoi est-ce que Facebook a pris le risque de se mettre à dos ses utilisateurs ? La réponse est simple : c’est de la stratégie !

Pour commencer, les applications généralistes ont vécus. Il est désormais plus pratiques pour les développeurs de concevoir des applications spécialisées, plus légères, plus pratiques, plus efficaces. C’est d’ailleurs de cette façon que l’application Messenger s’enrichit de nouvelles fonctionnalités qui n’étaient pas disponible avant.

Mais où ce choix de séparer la messagerie du réseau social est plus sournois, c’est que le but de cette démarche est de s’accaparer de la place. Avec Facebook, Messenger, mais aussi Instagram et bientôt WhatsApp, ce sont autant d’icône appartenant à l’écosystème développé par Mark Zuckerberg, autant de points d’entrée dans son monde.

Tout aussi important alors que la concurrence est féroce sur le créneau de la messagerie instantanée, cette séparation permet d’être plus réactif face à la concurrence, donc d’envisager la bataille de la messagerie en tant qu’outsider, et non pas comme simple suiveur.
Pour finir, en éclatant ses offres, Facebook peut mieux les valoriser en tant qu’entités distinctes, tout en faisant valoir une plus-value pour leur interopérabilité.

Dès lors, en considérant tous ces points stratégiques qui ne visent somme tout que la monétisation des utilisateurs par un accroissement des parts de marché, l’orientation prise par Facebook semble des plus logique même si elle va à l’encontre des utilisateurs. D’ailleurs, une fois le passage à Messenger effectué, quels utilisateurs se rappelleront de ce « petit » désagrément ?

Pourquoi Facebook vous impose d'installer son application de messagerie ?
Pourquoi Facebook vous impose d’installer son application de messagerie ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : vers une cure de minceur ?
Article suivantGalaxy S5 Mini : aussi résistant à l'eau !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here