Mesure audio : POLQA passera de la fidélité à l’intelligibilité

Les évaluations acoustiques et électro-acoustiques traditionnelles ont toujours favorisé la fidélité. Pourtant, au fil du temps, cette fidélité s’est faite sur le dos de l’intelligibilité. C’est pour cette raison qu’une nouvelle évaluation va prochainement faire son apparition : POLQA.

Entre distorsion harmonique, saturation ou encore réponse en fréquence chaotique les performances acoustiques et électro-acoustiques des ordinateurs, smartphones ou téléviseurs se sont améliorées en matière de fidélité, mais malheureusement au détriment de l’intelligibilité.

Fort de ce constat, l’Union Internationale des Télécommunications (ITU) travaille à l’implémentation d’un standard de modélisation de l’intelligibilité. Baptisé POLQUA, formellement ITU-T Rec. P.863, cette norme vise à mesurer la capacité d’un appareil à pouvoir restituer correctement et de manière compréhensive les voix, c’est-à-dire l’intelligibilité.

Ce qu’il est important de savoir, c’est que les tests de mise en production de POLQA commencent, cela concerne premièrement les téléviseurs, mais les ordinateurs portables, tablettes et smartphones, kits mains libres, micros de casques nomades, enceintes, oreillettes et autre suivront rapidement.

Bientôt une nouvelle mesure audio pour les tests : l'intelligibilité
Bientôt une nouvelle mesure audio pour les tests : l’intelligibilité

Mais, tout de même, pour finir, une vraie polka :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHTC One Max : bien, mais peut faire mieux
Article suivantGrass Printer : une tondeuse à gazon qui sait aussi dessiner

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here