Microscope met au défi la théorie de la relativité

Il y a 100 ans, le fameux physicien Albert Einstein avait découvert la théorie de la relativité en rapport avec la chute libre des corps dans le vide. Le célèbre physicien avait clamé qu’un marteau et une plume malgré leur différence considérable de poids tombaient de la même manière et arrivaient au sol en même temps, une théorie de la relativité qui a été confirmée 100 ans après par les scientifiques. Toutefois, cette théorie qui subjugue tente d’être contredite, c’est le cas de la nouvelle mission de Microscope, un satellite français qui tentera de vérifier cette théorie dans l’espoir de prouver le contraire.

La théorie de la relativité remise en cause

Le satellite français Microscope va être lancé afin de vérifier le principe d’équivalence, qui rappelons le stipule que deux corps de nature différente soumis au même champ gravitationnel tombent à la même vitesse et suivent la même trajectoire. Le but de cette mission sera donc de démontrer qu’il y a violation du principe d’équivalence. Pour ce fait, le satellite Microscope a été construit de manière à ce que ses outils se trouvent à l’intérieur, il est doté de deux outils primordiaux pour la mission qui contiennent chacun deux cylindres. Ces derniers sont placés de manière à obtenir le même centre de gravité et sont construits de matériaux différents, l’un en titane qui représentera la plume et l’autre en platine rhodié qui incarnera le marteau, ceci étant le cas pour le premier outil qui servira de mesure. Quant au deuxième outil, il contiendra deux cylindres en platine servant de témoin. Cette expérience a pour objectif de prouver qu’il existe une violation soit une différence de comportement entre deux corps qui chutent dans le vide, si cette hypothèse s’avère probante, elle ouvrira les portes à de nouvelles théories et une meilleure connaissance au sujet de la nature de la matière noire de l’univers.

La mission de Microscope est de remettre en jeux la théorie de la relativité générale, en prouvant qu’il y a une petite différence de nature en arrivant à une mesure précise jusqu’à la quinzième décimale.

Un satellite à 90% français

Le microsatellite baptisé Microscope est made in France, un petit satellite conçu comme un laboratoire et qui pèse à peine 300 kilos. Il sera lancé le 23 avril depuis Kourou en Guyane. Une mission qui durera 2 années et qui a nécessité 130 millions d’euros.

Microscope compte bien contredire la théorie d’Albert Einstein en vérifiant qu’une plume ne tombe pas de la même manière qu’un marteau, une hypothèse qui une fois confirmée risquerait de chambouler le monde de la physique et de relancer les théories.

Deux satellites lancés pour mieux comprendre la Terre

Microscope, un satellite pour tester la théorie de la relativité

Vous pouvez voir le lancement de la fusée en direct :

http://www.dailymotion.com/video/x3vk7u2_lancement-du-satellite-microscope-en-guyane_tech

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPour ses 26 ans, Hubble offre la nébuleuse de la Bulle en spectacle
Article suivantLa démocratisation de Google Books est mal perçue

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here