Microsoft : 40 ans d’existence entre succès et échecs

Microsoft vient tout juste de célébrer ses 40 ans d’existence, une occasion de revenir sur ses succès et ses quelques échecs.

C’est à Albuquerque, le 4 avril 1975, que Bill Gates et Paul Allen ont fondé Microsoft, un nom obtenu par contraction de microcomputer et software. D’ailleurs, au départ, le nom de la société était Micro-Soft, avant que le tiret disgracieux ne finisse par disparaitre.

C’est donc samedi dernier que la désormais firme de Redmond a célébré ses 40 ans d’existence. Pendant cette période, l’entreprise a connu pas mal de succès avec MS-DOS, puis Windows. Pour ce dernier, Microsoft a même eu droit aux foudres d’Apple au point qu’un procès soit intenté, tout comme contre Digital Research. Mais sans succès, vu que le procès a été définitivement perdu en 1994.

Par la suite, Microsoft s’est considérablement diversifié, en proposant la suite bureautique Office, mais aussi l’encyclopédie Encarta, le gestionnaire de comptabilité Money ou même le célèbre simulateur de vol Flight Simulator. Des souris aux claviers et passants par des baladeurs et des consoles, la firme de Redmond a aussi proposé du matériel.

Si de nombreux produits de Microsoft ont rencontré de jolis succès, ce n’est pas le cas pour tous. Ces principaux échecs sont Zune, les Kin Phones, Windows Me, Windows Vista, Internet Explorer 6, sans oublier Windows RT et Windows 8.

Après avoir raté le virage de la mobilité, Microsoft fait tout son possible pour se relancer sur ce créneau. C’est ainsi qu’une nouvelle stratégie émerge qui vise à proposer ses produits aussi sur les plateformes concurrentes que sont iOS et Android.

En rachetant Lumia à Nokia et en proposant ses tablettes Surface, Microsoft veut aussi se donnes les moyens de ses ambitions.

Pour finir, avec Windows 10 qui devrait arriver cet été, Microsoft veut écrire une nouvelle page de son histoire en tâchant d’oublier certaines erreurs du passé, on pense notamment à Windows 8 et à Internet Explorer.

Il ne reste plus qu’à dire bon anniversaire, Microsoft !

Tags

Articles similaires

16 commentaires

  1. Un « peu de classe » et « beaucoup de talent »…
    Soit dit en passant (mais c’ est pas le premier ni le dernier) :
    « Mille bisous à mon POTO Jamel D. et sa bande de OUFS » 😉

  2. Quant à Freud… il en perd encore & aussi & à jamais ou/ou pour toujours (?) le son du peu de Grec Egyptien (genre Alix) qu’ il connaissait 😉

  3. Le grand feu LACAN (aussi dit, aussi fait  » LA-CONNE ») vient de se retournée dans sa tombe.
    Je viens de l’ entendre en silence.
    Parole ! Faut le Voir pour Y Croire 😉

  4. C’est EnOrme !
    Le petit bouquin de Daniel Ichbia – sus-cité – « C’est EnOrme vous dis-je! » : 397 pages (tout de même) à avaler ; mais on n’est pas obligé de se l’enfiler d’un coup !!
    Exemple :
    \it{« J’aime pousser les choses à l’ extrême. C’est souvent dans ce contexte que vous obtenez de grands exploits »} (* ) page 78, (pour ne citer qu’un Extrait Ordinaire du Bill Gates « pur jus » pris « au petit bonheur »… Et tout est du même Tonneau… Un vrai régal !!!

    C’est fin, ça se mange sans fin 😉

  5. CopyLeft et/ou CopyRight oblige(nt) – l’ un dans l’ autre – je cherche encore l’ Auteur de ce Cliché Magnifique de William Henri Gates Troisième du nom que je contemple encore…

    Je ne l’ ai pas trouvé dans le très bien documenté livre de Daniel Ichbiah / Microsoft Les nouveaux magiciens – Une histoire du logiciel .- Paris, 1990 : Micro Application .- ISBN : 2-86899-284-6.

    Une vrai mine de connaissance ce bouquin tout de même 😉

  6. Autre détail qui vient instantanément de se révéler à moi : la pièce n’ a pas les fenêtres ouvertes !

    Etônnant non ?

    PS. Je me pose la question de savoir si elle avait une porte de sortie aux nôrmes.

  7. C’ encore Moi, plein d’ Emoi 😉

    Je « détaille » cette phôtô de rêve depuis qu’ elle s’ est « revéléé » aux yeux de tous.
    Notez bien ceux que j’ ai trouvé de sublime, forcément sublime cette nuit :
    la main dans la poche droite du petit jeune – mignon à croquer – et le grand sourire de son ami de travail (le grand barbu épanoui à gauche).
    C’ est presque divin ça !
    C’ est beau comme une crêche !!

    PS. Sauriez-vous de quelle marque sont les Ordinateur présents dans cette pièce ? Et de qui est cette prise magi-strale de vue… matricielle ? A vot’ bon coeur, merci 😉

  8. Brillante analyse de saintmalachie. Je la recommande vivement aux lecteurs et lectrices !
    Absolument rien à ajouter.

    Enfin si, quel bonheur de lire un commentaire de cette qualité par ces temps qui courent 😉
    Bravo !

  9. Bravo saintmalachie,

    Vous avez résumé exactement ma pensée, c’est une honte cet OS !
    Je vend aujourd’hui 90% de mes machines sous linux, F*** OFF MICROSOFT !

  10. «Windows 10» est un leurre. Et ce leurre, c’est-à-dire ce piège, a été (mal) conçu par Microsoft afin de tenter d’attraper les « canards » qui continuent de voler haut avec Seven (Windows 7), dans la sphère de l’informatique stable, sérieuse et professionnelle, en leur faisant croire que Windows 10 pourrait les satisfaire. Mais Windows 10 n’étant qu’un Windows 8.1 maquillé en Seven, quel utilisateur de Windows 7 irait abandonner l’original pour un travesti ? Quant à ceux qui papillonnent dans le champ de l’informatique nomado-ludico-tactile, ils ne sont pas la cible principale de l’opération et n’adopteront Windows 10 que si Windows 8.1 n’évolue plus, à moins qu’ils ne se tournent vers d’autres OS…

    Cette fausse solution mi-chèvre mi-chou que semble être Windows 10 convainc au fond si peu les décideurs de Microsoft eux-mêmes, que l’on sent inquiets et indécis, qu’ils ont préféré RESERVER l’appellation « Windows 9 » comme position de repli dans l’hypothèse (selon nous inévitable) où l’immense majorité des utilisateurs de Seven refusera d’adopter Windows 10 et sommera de facto Microsoft de réaliser à l’horizon 2016 un OS qui sera pour Seven ce que ce dernier a été pour XP, son digne successeur, ravalant Windows 10 au rang de Vista tactile. Microsoft se verra ainsi obligée de recourir à la seule solution de sagesse, à savoir instaurer deux lignées de Windows : une lignée paire (Windows 8, 10, 12…) pour l’informatique nomado-ludico-tactile et une lignée impaire (Windows 7, 9, 11…) pour l’informatique stable, sérieuse et professionnelle.

    Conclusion : l’idée selon laquelle tout le monde travaillera tous types d’applications sur une même machine ou sur des machines différentes, mais avec un même OS de type « couteau suisse » est une erreur grossière, car des activités différentes doivent être conduites dans des environnements matériels et opérationnels ad hoc, donc différents. C’est pourquoi, s’ils s’entêtent à vouloir imposer, directement ou d’une manière oblique, des tuiles à leur OS, c’est une tuile historique que Nadella et Microsoft vont prendre sur la tête.

  11. Windows 10 sera identique à windows 8 mais en étant plus intrusif et en respectant encore moins la vie privée des utilisateurs. Les failles de sécurités seront nombreuses en intégrant la navigation web à l’explorateur. Windows 10 tout comme le 8 sera un bon os polluée par des fleuves de publicités de logiciels microsoft et de passerelles dérobées. Dommage Linux commence à faire son nid et il aura ma faveur lorsque le support de windows 7 sera terminé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité