Microsoft annonce le Project Bletchley en tant que blockchain-as-a-service

Sur le marché des middlewares à destination des entreprises, Microsoft s’est déjà positionnée en proposant des blockchains. C’est sur ce créneau que la firme de Redmond compte capitaliser en présentant son Project Bletchley. C’est mercredi que ce nouvel ensemble d’outils à destination des professionnels a été dévoilé.

Pour séduire les entreprises avec son Project Bletchley, Microsoft joue la carte de la sécurité en proposant des outils tels que les Cryptlets, une solution pour extraire des informations cloud et les inclure dans des blockchains sécurisés. En fait, l’éditeur californien propose d’exploiter la technologie distribuée en s’appuyant sur un middleware sécurisé.

Concrètement, Cryptlets permet aux entreprises d’importer des données externes depuis un système blockchain sans entamer la sécurité de ce système. Ils peuvent être écrits dans n’importe quel langage de programmation et exécutés dans un conteneur de confiance sécurisé. Le middleware peut être intégré à un blockchain en utilisant les Cryptlets ou d’autres outils également proposés par Microsoft pour ajouter des services qui ne sont pas disponibles nativement dans blockchain. Par exemple, plusieurs services middleware natifs à Bletchley, y compris des services d’identité et de cryptage, ont été ajoutés.

Dans un entretien, Marley Gray, le directeur du développement et de la stratégie blockchain de Microsoft, a comparé ces outils à l’évolution de l’informatique après l’arrivée d’Internet : « Précédemment, les entreprises avaient ajouté du middleware pour pallier les lacunes de l’architecture client-serveur. Cette fois, le middleware blockchain va leur permettre d’augmenter la puissance des applications ».

Une stratégie blockchain payante pour Microsoft

Si Microsoft compte capitaliser sur blockchain, c’est parce que cette stratégie est payante. La firme de Redmond a en effet déjà conclu un partenariat avec le R3 CEV, un consortium de 40 banques qui se sont engagées à utiliser son offre blockchain-as-a-service. La force des Cryptlets et du middleware est qu’ils peuvent être utilisés avec divers langages de programmation, ainsi que sur différentes plates-formes cloud. Les entreprises ont la possibilité d’utiliser les Cryptlets et le middleware blockchain associé, quelle que soit la plate-forme blockchain sous-jacente qu’elles utilisent.

Dans un billet de blog, Marley Gray explique que Microsoft en parlera plus longuement à l’occasion de la Worldwide Partner Conference de Toronto (10 au 14 juillet). Elle souligne que les entreprises n’auront aucun problème à implémenter leurs Cryptlets avec des blockchains comme Ethereum, compatible Smart Contracts en déclarant : « les outils de Microsoft peuvent se connecter avec n’importe quelle autre solution ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent2016 HO3, ce petit astéroïde qui est pratiquement un satellite de la Terre
Article suivantUne diversification de Microsoft qui passe par le cannabis légal
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here