Microsoft cherche à recruter des personnes autistes

Le géant informatique américain Microsoft a lancé un programme pilote pour embaucher des personnes autistes pour des emplois à plein temps à Redmond.

Microsoft a conclu un partenariat avec Specialisterne, un réseau d’entreprises d’origine danoise qui « utilise les caractéristiques des personnes autistes comme un avantage concurrentiel ». C’est ainsi que le géant informatique américain a annoncé sur son blog le lancement d’un programme pilote pour embaucher des personnes autistes pour des emplois à plein temps à Redmond.

« Les personnes autistes apportent des forces dont nous avons besoin chez Microsoft », a expliqué la semaine dernière Mary Ellen Smith, vice-présidente de Microsoft et elle-même mère d’un enfant autiste. « Chaque individu est différent, certains ont une capacité incroyable à retenir des informations, réfléchissent à un niveau élevé de détail et de profondeur, ou excellent en mathématique ou en programmation informatique », a-t-elle poursuivi en évoquant aussi « un réservoir de talents ».

La majorité des salariés de Specialisterne ont été diagnostiqués comme autistes. Ils travaillent comme consultants pour des entreprises privées avec des tâches comme le test de logiciels, la programmation ou la validation de données. Depuis plusieurs années, Specialisterne aide déjà le spécialiste allemand des logiciels professionnels SAP, à recruter des personnes autistes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentISS : astronaute et artiste
Article suivantAndroid : apparition de Lollipop 5.1 dans les statistiques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here