Microsoft décoche la mise à jour automatique vers Windows 10

C’est en qualifiant d’« erreur » sa décision de cocher par défaut la mise à jour automatique vers Windows 10 que Microsoft annonce son décochage.

La mise à jour vers Windows 10 est certes gratuite pour tous les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1, mais cela ne signifie pas pour autant que les utilisateurs en question veulent passer à Windows 10.

Justement, un certain nombre d’entre eux se sont retrouvés avec Windows 10 simplement en mettant à jour leur ordinateur. En effet, bien que la mise à jour vers Windows 10 ne soit classifiée que comme facultative, elle était cochée par défaut, ce qui signifie que certains sont passés à la dernière version sans véritablement en avoir l’intention.

Le problème est même plus grave, les fichiers de la mise à jour étaient automatiquement téléchargés sur les ordinateurs, et cela même si l’utilisateur n’a pas réservé sa copie de Windows 10.

C’est pour cette raison que Microsoft reconnait aujourd’hui que cocher par défaut la mise à jour vers Windows 10 était « une erreur », un aveu qui s’accompagne de son décochage.

« Windows Update (WU) est un endroit intuitif et de confiance où les gens vont trouver les mises à jour recommandées et facultatives pour Windows. La mise à jour vers Windows 10 était cochée par défaut. Il s’agissait d’une erreur et nous retirons Windows 10 de Windows Update pour les utilisateurs qui n’ont pas réservé une copie de Windows 10 », a indiqué un porte-parole de Microsoft à VentureBeat.

En clair, cela signifie que les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8 ne risquent plus de passer accidentellement à Windows 10, à moins d’explicitement réserver sa copie du nouveau système d’exploitation.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRéalité virtuelle : Google révèle quelques chiffres sur le Cardboard
Article suivantNew Horizons : les premiers résultats scientifiques au sujet de Pluton

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here