Microsoft dément la mort des Surface

Alors que Digitimes a annoncé que Microsoft envisagerait de cesser la production de ses Surface, l’éditeur de Redmond dément catégoriquement cette information. "Surface dévoué aux pro", le message est clair.

Est-ce que les tablettes Surface sont condamnées à disparaitre après seulement trois générations ? C’est en tout cas ce qu’affirme le site Digitimes.

Selon Digitimes, cette information serait l’écho d’une rumeur en provenance des fournisseurs, de ragots qui se baseraient sur le fait que la Surface Pro 3 se vendrait moins bien que les objectifs fixés. Selon le site, les deux précédents modèles auraient créé un trou de 1,7 milliard de dollars dans la trésorerie de Microsoft alors que la nouvelle tablette n’aurait pas encore atteint le million d’exemplaires vendus.

En réponse à cet article, Brian Hall, directeur général de la division Surface, répond dans un blog que « la Surface Pro 3 connaît un fort engouement auprès des particuliers et des entreprises » avant de lister les arguments de la tablette, comme le fait que « la Surface Pro 3 sera compatible avec Windows 10 » en omettant de préciser si cela sera aussi le cas des Surface Pro et Pro 2. Il ajoute que « les accessoires actuels seront compatibles avec la prochaine génération de Surface de série Pro ».

En attendant de savoir qui a raison de Microsoft ou Digitimes, ce dernier ajoute encore que la firme de Redmond « ne travaille pas très activement au développement d’une prochaine génération de Surface ». Dès lors, qui croire ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTesla : de la vitesse pour 3 nouveaux Model S
Article suivantPaléontologie : découvertes des plus anciennes peintures rupestres au monde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here