Microsoft : des Lumia 640 et 640 XL abordables

En dévoilant ses Lumia 640 et 640 XL, Microsoft continue à étoffer l’entrée et le milieu de sa gamme avec des smartphones abordables.

C’est ce lundi matin, en ouverture du Mobile World Congress (MWC) de Barcelone, que Microsoft avait organisé une conférence de presse pour présenter deux nouveaux smartphones, les Lumia 640 et 640 XL. Plutôt que de jouer sur la qualité des matériaux, le design ou les performances, l’éditeur de Redmond a préféré jouer la carte des fonctionnalités avec ses nouveaux appareils d’entrée et milieu de gamme.

C’est ainsi que Microsoft a axé sa présentation sur le fait que les Lumia 640 et 640 XL embarquent la suite Office, la messagerie Outlook, le cloud OneDrive avec un Téra de stockage utilisable gratuitement pendant une année. « Nous voulons étendre notre écosystème et offrir une meilleure expérience pour les utilisateurs partout, sur toutes les plateformes, et les ramener vers Windows », a expliqué à cette occasion Stephen Elop, le patron de la division Mobile de Microsoft.

Microsoft n’a pas oublié de mentionner que les Lumia 640 et XL pourront passer à Windows 10, la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft, dans le courant de l’année.

Commercialisé en mars et avril, le Lumia 640 en version 4G est annoncé à 179 euros alors que la phablette Lumia 640 XL, également en 4G, sera proposée à 249 euros. Il s’agit de tarifs très abordables comparativement aux offres Android.

Alors qu’il ne s’est écoulé que 35 millions de smartphones sous Windows en 2014 selon le cabinet IDC, cette stratégie devrait enfin permettre à Microsoft de générer du volume.

Alors que les fabricants chinois sont de plus en plus présents sur le créneau de l’entrée et du moyen de gamme, la tâche de Microsoft s’annonce tout de même ardue. Il faudra surtout suivre ses ventes sur les marchés émergents : la Chine, l’Inde et autres. Mais pour venir titiller Apple et Samsung, Microsoft devra aussi venir jouer sur le haut de gamme.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLive Japon : le chef-d’œuvre français Aldebaran devient priorité japonaise
Article suivantAlzheimer : découverte d’une molécule qui peut bloquer la progression de la maladie

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here