Microsoft : le framework .NET passe en open source

Dans sa stratégie d’ouverture voulue par Satya Nadella, Microsoft vient d’ouvrir une nouvelle porte en annonçant que le framework de développement .NET ne sera plus cantonné qu’à Windows, qu’il sera désormais distribué en open source, y compris le moteur d’exécution et les bibliothèques.

Depuis son arrivée à la tête de Microsoft, Satya Nadella révolutionne en profondeur la stratégie de l’éditeur de Redmond, notamment en ouvrant Microsoft aux autres plateformes. Après avoir ouvert des portes en termes de services et d’applications, c’est une nouvelle porte qui vient d’être ouverte, celle de la technique.

Concrètement, l’équipe en charge de .NET vient d’annoncer que le framework ne sera plus cantonné uniquement à Windows, qu’il sera désormais distribué en open source, y compris le moteur d’exécution et les bibliothèques. De plus, il est précisé que la plateforme est optimisée pour fonctionner aussi bien sur Windows, OS X, Linux, iOS et Android.

Cette ouverture s’est appuyée sur le projet Mono, une initiative qui vise depuis de nombreuses années à porter l’environnement .NET sur Linux, alors même que Microsoft n’a pas véritablement facilité les choses ni été trop agressive pour protéger ses travaux. Cette page est désormais tournée vu que le framework est proposé sous licences open source, avec un socle technique commun.

Alors que le but pour Microsoft est d’étendre le développement de sa plateforme, le tout a été publié sur GitHub. C’est ainsi que S. Somasegar, vice-président de la division développeur, commente que cette décision vise d’une part à attirer davantage de développeurs et d’autre part à cibler davantage d’utilisateurs.

Le passage du framework .NET en open source s’accompagne d’une version gratuite, sous condition, de Visual Studio Community 2013. Cette version est gratuite pour les développeurs indépendants, étudiants, contributeurs Open Source, les petites équipes ou encore les entreprises de moins de 250 salariés et réalisant un chiffre d’affaires inférieur à million de dollars.

Il est encore à noter que cette ouverture du framework .NET n’est pas une intention récente vu que, au mois d’avril, Microsoft avait déjà annoncé vouloir rendre open source certaines de ses technologies développeurs, notamment ASP.NET, son compilateur Roslyn, ou encore .NET Micro Framework, .NET Rx et les langages VB et C#. Au final, avec cette ouverture, les développeurs pourront concevoir des applications pouvant être déployées autant sur Windows, Linux et Mac.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S3 : une première version d’Android 5.0 Lollipop
Article suivantBouygues Telecom : 14 forfaits allant de 3,99 € à 89,99 €

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here