Microsoft : il n’y aura pas de Windows 11 !

Il n’y aura pas de Windows 11. Microsoft affirme que le futur Windows 10 n’aura pas de successeur.

C’est en déclarant « Dans l’immédiat, nous lançons Windows 10, et parce que Windows 10 est la dernière version de Windows, nous travaillons encore sur Windows 10 » lors de la conférence Ignite, Jerry Nixon, un responsable du développement de Microsoft, a clairement indiqué que Windows 10 n’aura pas de successeur.

Cette annonce ne signifie pas pour autant que Windows ne va plus évoluer, simplement que cela sera selon un nouveau modèle, un peu comme celui mis en place par Apple et son OS X.

Alors que le passage à Windows 10 sera gratuit pour le grand public durant une année après sa sortie pour tous les utilisateurs de Windows 7, Windows 8 et 8.1, Microsoft proposera des mises à jour fréquentes pour corriger les bugs et les failles, mais aussi pour proposer de nouvelles fonctionnalités.

Ensuite, plutôt que de proposer une mise à jour complète de Windows 10, des mises à jour plus petites et plus nombreuses, comme c’est typiquement le cas avec le programme Windows Insider et les évolutions de Windows 10 Technical Preview, seront proposées.

En agissant de la sorte, Microsoft ne fait en fait que transposer à Windows le principe de mise à jour déjà mis en place pour Office 365. De nouvelles fonctionnalités viennent en effet régulièrement compléter l’offre.

En sachant tout cela, on comprend mieux que « Redstone », le projet de mise à jour de Windows 10 prévu pour 2016, ne soit en fait qu’un ajout de fonctionnalité et non pas une nouvelle version comme on aurait pu précédemment le supposer.

Après, il est évident qu’il sera possible, un jour, qu’un Windows 11 arrive, mais en tout cas pas dans un avenir relativement proche.

Source : Techradar

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKickStarter annonce son arrivée en France
Article suivantOrange : un smartphone Firefox OS pour l’Afrique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here