Microsoft : le rachat de la téléphonie de Nokia est achevé

C’est ce vendredi que Nokia a annoncé que la vente de son activité téléphonie à Microsoft est désormais achevée.

Après de longues semaines de négociations, les discussions sur la reprise de l’activité téléphonie de Nokia par Microsoft sont désormais bouclées, c’est ce qu’a annoncé ce vendredi un communiqué de la firme finlandaise.

Sans que le montant exact de la transaction ne soit précisé, le communiqué fait état d’un montant définitif « légèrement supérieur aux 5,44 milliards d’euros annoncé initialement », mais précise aussi que deux usines seront exclues de cette opération.

Cette reprise prévoit en effet, la fermeture du site sud-coréen de Masan, qui employait environ 200 personnes, alors que l’usine indienne de Chennai sera désormais exploitée en sous-traitance faute d’avoir pu trouver un accord fiscal avec les services fiscaux indiens.

Alors que Nokia avait raté le virage technologique des smartphones avant de tenter de revenir dans la course en s’associant à Microsoft pour proposer des appareils sous Windows Phone, il est certain que cette acquisition vise à donner un nouvel élan à la conquête des marchés face à une concurrence acharnée.

Le communiqué de Nokia précise par ailleurs que le conseil d’administration de la firme finalise se réunira mardi prochain, à l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, pour dévoiler sa nouvelle stratégie, mais aussi pour nommer un nouveau directeur général.

Selon le quotidien finlandais Helsingin Sanomat, Rajeev Suri, maitre d’œuvre de la restructuration de Nokia Solutions and Networks ces dernières années, pourrait être le prochain homme fort de Nokia.

Le rachat des mobiles de Nokia par Microsoft est bouclé
Le rachat des mobiles de Nokia par Microsoft est bouclé

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : bon début pour Satya Nadella
Article suivantGoogle+ : qui succédera à Vic Gundotra ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here