Microsoft Selfie : une application exclusivement pour iOS

Avec Microsoft Selfie, la firme de Redmond compte surfer sur la vague des selfies. Plus surprenant, cette nouvelle application gratuite n’est proposée que pour iOS.

Rien qu’avec son nom, Microsoft Selfie, on comprend que la nouvelle application de l’éditeur de Redmond est spécifiquement dédiée à la prise d’autoportrait. En clair, avec cette appli, l’éditeur compte surfer sur la vague des selfies. Par contre, plus surprenant, cette appli n’est proposée que pour iOS. Elle est dès à présent disponible gratuitement sur l’App Store (https://itunes.apple.com/us/app/microsoft-selfie/id1064676206?mt=8).

À première vue, Microsoft Selfie utilise les technologies proposées dans l’application Lumia Selfie, une appli qui est disponible pour la plateforme Windows Phone. Il est par contre difficile de comprendre la stratégie de Microsoft qui consiste à multiplier les appellations pour une même application. Enfin bref… peut-être que l’on y verra plus clair à ce sujet lors de la sortie d’une version pour Android.

À l’utilisation, Microsoft Selfie propose plusieurs outils pour éditer les photos : luminosité, contraste, exposition, réduction de bruit, etc. Elle intègre également toute une série de filtres. Son plus est une certaine intelligence qui permet de reconnaitre les particularités d’une personne (âge, sexe, tonus de la peau, etc.) dans le but d’apporter des améliorations spécifiques à l’image, tout cela d’un simple clic.

Les fans de selfies seront certainement séduits par Microsoft Selfie. L’application permet en effet clairement de réaliser des selfies de meilleures qualités que ceux pris avec l’application Appareil photo proposée nativement avec iOS.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6c : un écran 4 pouces, 2 Go de RAM… pour un lancement en mars
Article suivantWindows 10 Mobile : un premier smartphone HP pour le mois de mars ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here