Microsoft s’excuse platement pour la soirée sexiste organisée à la GDC

Alors que le discours de Microsoft est clairement de prôner l’égalité des femmes et des hommes dans le jeu vidéo, pourquoi est-ce qu’une soirée professionnelle lors de la Game Developers Conference (GDC) a fait appel à des danseuses professionnelles déguisées en écolières irlandaises peu vêtues pour animer l’évènement ? C’est un peu l’incompréhension générale.

Pour de nombreux invités, notamment plusieurs figures de l’industrie connues pour position sur la lutte contre le sexisme dans le jeu vidéo, c’est la déception qui prévaut. La développeuse Kamina Vincent a par exemple déclaré « ne s’être jamais sentie aussi peu bienvenue ». La journaliste de CBS Veronica de la Cruz s’est, elle, interrogée : « Inapproprié ? Pas bien grave ? » Même Aaron Greenberg, le directeur marketing, s’est déclaré : « très déçu de voir ça ».

Suite à l’incompréhension générale et un scepticisme manifeste contre ces danseuses, Microsoft a rapidement et vivement réagi. Alors qu’Aaron Greenberg, a promis de faire un point avec ses équipes, Phil Spencer a déclaré que « j’ai appris qu’à un événement organisé par Xbox à la GDC la semaine passée, nous avons montré de Xbox et Microsoft un visage qui n’était absolument pas cohérent ni en ligne avec nos valeurs ». Il ajoute que « c’était sans équivoque incorrect et que cela ne sera pas toléré ».

Dans un mail interne, le dirigeant de la branche Xbox de Microsoft a sèchement fustigé les organisateurs de cette soirée professionnelle à la thématique sexiste. Clairement, il y a aura des répercussions.

Il est bon de préciser que les soirées professionnelles animées par des danseuses peu vêtues ou des strip-teaseuses ont une longue tradition dans l’industrie du jeu vidéo. Mais depuis que les entreprises parlent d’égalité entre les femmes et les hommes, ce genre d’événement tend à disparaitre. Il s’agit donc d’un gros raté de la part de Microsoft. Cette soirée était d’ailleurs d’autant plus ratée que l’éditeur de Redmond était le sponsor d’un déjeuner sur le thème « Women in Games » (« Les femmes dans les jeux »), un thème qui se veut tout sauf sexiste.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCe 21 mars, Twitter célèbre le dixième anniversaire de l’envoi du premier tweet
Article suivantEnvie de tester la 4G ? Alors, profitez de l’offre gratuite de Bouygues Telecom

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

1 COMMENTAIRE

  1. On est d’accord, et on voit bien que là, il a vraiment pas fallu grand-chose pour que les tarés qui ont peur du grand méchant féminisme sortent de leur trou. Les femmes dans le milieu sont assez souvent traitées comme de la merde dès qu’elles osent l’ouvrir, et elles sont menacées/harcelées par un public de dégénérés. Dans ce contexte, faire une fête de ce genre sans avertir personne au préalable est extrêmement maladroit. Ça ne fait que confirmer la réputation de « club réservé aux gars » qu’a le métier depuis très longtemps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here