Microsoft : Spartan est pour le moment réservé à Windows 10

Via une session que questions/réponses, on apprend que Microsoft ne prévoit pas pour le moment de porter son nouveau navigateur Spartan sur d’autres systèmes d’exploitation que Windows 10.

C’est la semaine dernière, en présentant les nouvelles fonctionnalités de Windows 10, que Microsoft a officialisé l’existence de Spartan, un nouveau navigateur internet.

L’arrivée de ce nouveau navigateur dans l’écosystème de Microsoft pose bien évidemment plusieurs questions, notamment au niveau de la pérennité d’Internet Explorer. Bien qu’il semble parfaitement illogique qu’une entreprise développe parallèlement deux produits similaires, il n’est pas prévu que Spartan remplace IE. Les deux applications seront en effet disponibles.

À ce sujet, le message de Microsoft est clair : la vocation de Spartan n’est pas de remplacer Internet Explorer. Malgré ce discours, on peut parfaitement imaginer que l’avenir soit différent, par exemple que ce parallélisme serve à mesurer l’accueil qui sera fait à Spartan avant d’élaborer une stratégie sur le long terme… peut-être sans IE.

En attendant d’en savoir plus à ce sujet, une session de questions/réponses avec la presse organisée sur Twitter nous a permis d’apprendre des développeurs qu’il n’était pour le moment pas prévu que Spartan soit porté sur une autre plateforme que Windows 10. Ce qui signifie que l’on ne devrait pas le découvrir sur Android ou iOS, en tout cas pas dans un avenir proche.

L’équipe de développement a profité de cette session pour savoir que Spartan pourra recevoir des modules externes en vue d’enrichir l’expérience de l’internaute, une fonctionnalité qui sera toutefois plus sommaire que celle proposée sur Firefox et Chrome, notamment en raison de la richesse de leurs boutiques d’applications.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn agent personnel multiplateforme dans le pipeline de Microsoft ?
Article suivantJailbreak : iOS 8.1.3 corrige les failles exploitées

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here