Microsoft doit trouver un nouveau processeur pour l’HoloLens !

Au gré des présentations faites par Microsoft, on connait surtout les possibilités offertes par le casque de réalité augmentée. On sait aussi qu’il est proposé aux développeurs sous la forme d’un kit « Development Edition » disponible en précommande depuis le 1er mars 2016. Pour le reste, notamment au niveau de sa fiche technique, on ne sait pratiquement rien.

C’est pour cette raison que le site Windows Central a sorti son chéquier pour s’offrir un exemplaire du casque HoloLens. Son intention est bien évidemment de tester le dispositif, mais surtout percer le mystère entourant ses spécifications techniques. C’est comme cela que sa fiche technique est désormais connue.

Une configuration basique pour l’HoloLens

Grâce au logiciel AIDA64 Mobile, les détails de la configuration du casque HoloLens sont donc connus. Le dispositif s’appuie sur un SoC Intel Atom x5-Z8100 gravé en 14 nm et composé de quatre cœurs 64-bit cadencés à 1,04 GHz. Il est associé à un GPU HoloLens Graphics fourni par Intel, un GPU disposant très exactement de 113 Mb de mémoire dédiée et 980 Mb de mémoire partagée. Il faut ajouter 2 Gb de mémoire vive et 64 Gb d’espace de stockage.

Sans surprise, l’HoloLens fonctionne sous Windows 10, un système d’exploitation qui utilise environ 10 Gb d’espace. Il reste quelque 54 Gb pour les applications et les fichiers utilisateur. À l’instar de Skype qui pèse seulement 50 Mb, 139 Mb pour Galaxy Explorer Project, 433 Mb pour Young Conker, 155 Mb pour RoboRaid ou encore 892 Mb pour Fragments, elles ne pèsent d’ailleurs pas très lourd.

L’inconnue : la question du processeur Intel

Alors que l’HoloLens est un produit innovant, sa fiche technique est plutôt modeste. Ce n’est pas forcément très important tant que ce qu’on attend du casque soit disponible. Il est à souligner que, contrairement à l’Oculus Rift et au HTC Vive, il est totalement autonome, sans le moindre câble.

Le problème du casque de Microsoft est qu’Intel vient d’annoncer l’abandon de la production des processeurs mobiles, donc l’arrêt de la production du SoC Atom x5-Z8100. Dès lors, que va faire la firme de Redmond ?

Le projet HoloLens ne sera certainement pas abandonné. Par contre, il faudra reprendre la conception du casque pour lui implanter un autre processeur. Dès lors, les tests réalisés avec cette préversion de développement ne sont pas forcément significatifs par rapport au produit qui sera finalement commercialisé.

Quel avenir pour l'HoloLens ? Il n'est pas encore sorti que son processeur est déjà en fin de vie !

Microsoft HoloLens en vidéos




Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa 10 millionièmes Toyota européenne est sortie des chaînes de production
Article suivantPassation de pouvoir entre Internet Explorer et Google Chrome
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here