Microsoft : un an de règne pour Satya Nadella

Satya Nadella vient de fêter son premier anniversaire à la tête de Microsoft, l’occasion de tirer un premier bilan.

En succédant à Steve Ballmer, la mission de Satya Nadella était claire : redonner le lustre d’antan à Microsoft alors que la firme de Redmond avait raté le virage de la mobilité. Le fait qu’il vient de célébrer son premier anniversaire à la tête de Microsoft est donc l’occasion du tirer un bilan.

« Il n’a pas réglé tous les problèmes, mais il a pris des mesures allant dans la bonne direction sur le plan stratégique », a résumé J.P. Gownder, un analyste du cabinet Forrester. Les changements mis en place par Satya Nadella peuvent être symbolisés par deux produits : Office pour iPad, une application qui ouvrait pour la première fois les logiciels de bureautique de Microsoft à l’écosystème d’Apple, et HoloLens, un prototype de lunettes de réalité augmentée qui a marqué les esprits en étant synonyme de retour de l’innovation chez Microsoft.

Le fait que Word, Excel, PowerPoint, Outlook ne soient plus réservés à Windows, mais que ces applications existent également pour iOS et Android, les systèmes d’exploitation mobiles d’Apple et Google, est « une mesure sage », estime J.P. Gownder. « Quand on a des logiciels, on doit les faire fonctionner là où sont les consommateurs, et pas les utiliser comme une arme dans la guerre des systèmes d’exploitation », ajoute-t-il.

Avec les HoloLens, Microsoft se redonne un côté « cool », un message positif adressé aux développeurs en termes d’innovation.
« Microsoft est une entreprise différente maintenant […] elle ne fait plus d’erreurs stupides », comme lorsqu’elle a ignoré le mobile, souligne Trip Chowdhry, analyste chez Global Equities Research.

Mais l’ère Satya Nadella ne s’est pas passé sans anicroche non plus, comme l’annonce du plus grand plan social de l’histoire du groupe avec 18.000 suppressions d’emplois, ou ses propos maladroits au sujet du « bon karma » des femmes ne qui ne demandent pas d’augmentation de salaire.

Alors que « cette année a été une année de réinvention et de changement de stratégie […] Les investisseurs ont récompensé Microsoft prématurément », juge Trip Chowdhry vu que son action avait grimpé de 36% entre l’arrivée de Satya Nadella l’annonce des résultats qui ont montré un recul de 13% des revenus tirés des ventes de licences Windows, ce qui a fait reperdre la moitié des gains depuis.

L’année 2015 sera donc l’année de la confirmation. Alors que le pari sur le cloud paye déjà, il faudra confirmer les bonnes performances dans les produits pour entreprises comme la plateforme Azure. Il faudra aussi tourner la page Windows 8 avec l’arrivée de Windows 10.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdWords : Google a désactivé 524 millions de mauvaises annonces en 2014
Article suivantApple compterait enfin intégrer le streaming musical de Beats

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here