Microsoft : un Store universel qui inclurait des applis pour iOS et Android ?

Le nouveau Microsoft Store se veut universel autour de toutes les plateformes prises en charge par Windows 10. Mais plus que cela, il pourrait inclure des applications pour iOS et Android.

Le discours de Microsoft semble très simple : toutes les déclinaisons de Windows 10 auront un tronc commun, c’est-à-dire le même noyau Windows NT et des API de développement communes. Dès lors, la présentation d’un nouveau Store universel semble relativement logique, une boutique commune pour les plateformes prises en charge par Windows 10 (desktop, tablette et smartphone).

La réalité semble tout de même légèrement différente de cette idée. En effet, dans la version bêta du nouveau Microsoft Store, il est possible de trouver des liens pour des applications Microsoft non Windows, typiquement Skype pour iOS et Android. Dès lors, on peut se poser plusieurs questions.

Pour commencer, est-ce que cette boutique sera réellement étendue à iOS et Android ?

Si c’est le cas, est-ce que l’intention de Microsoft serait que ce Store universel permette aux développeurs de publier des versions de leur application autres que pour Windows ?

Ces questions sont d’autant plus légitimes que les évolutions proposées par Visual Studio 2015 laissent bel et bien présager une ouverture des Universal Apps de Microsoft vers Android et iOS.
La conférence Build, qui aura lieu du 29 avril au 1er mai, sera peut-être l’occasion d’en apprendre plus au sujet des réelles intentions de Microsoft au sujet de son Store universel.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMemex : un outil pour explorer la face cachée du net
Article suivantApple : plus de sécurité pour iMessage et FaceTime

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here