Le ministère de la Culture du Québec injecte 17 millions pour sauver la bibliothèque Saint-Sulpice

La bibliothèque Saint-Sulpice sera restaurée grâce aux 17 millions de dollars qui seront injectés dans le projet par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Hormis une remise aux normes de l’édifice, le projet prévoit aussi l’aménagement d’un espace pour adolescents et en laboratoire de fabrication.

Cela fait maintenant plus de 100 ans que la bibliothèque Saint-Sulpice a été bâtie. Depuis 1988, elle est inscrite au patrimoine. En décembre dernier, un rapport sur la situation de la bibliothèque a été remis par un comité présidé par Michèle Courchesne et Claude Corbo. Dans la continuité de ce document, la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, et le maire de Montréal, Denis Coderre, ont annoncé dimanche matin que la bibliothèque Saint-Sulpice sera restaurée, c’est-à-dire sauvée.

Concrètement, il est annoncé que le ministère de la Culture et des Communications (MCC) investira 17 millions de dollars pour la remise aux normes de l’édifice. Cela rentre dans le cadre d’un projet conçu par la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ). C’est d’ailleurs elle qui assumera désormais la gestion du bâtiment.

Le projet prévoit la création d’une bibliothèque pour adolescents, un lieu qui « manquait à Montréal » selon Denis Coderre. Cet espace sera doté d’équipements numériques pour la production vidéo, musicale et sonore, l’infographie, la modélisation, la robotique, la programmation, etc. Un second espace consacré à la fabrication est aussi prévu, un laboratoire de fabrication qui sera ouvert à tous.

Le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Montréal pour couvrir les frais d’exploitation annuels, estimés à 1,6 million de dollars. La date d’ouverture du lieu n’a par contre pas encore été communiquée. Il faut bien évidemment que les travaux soient finis avant cela.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentÀ cause d’un risque d’électrocution, Apple lance un programme de rappel en France
Article suivantUn Exynos 8890 pour le Galaxy S7 en France, en attendant sa présentation le 21 février

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here