Mise en orbite réussie pour la capsule de ravitaillement Cygnus

C’est à l’horaire prévu, à 23h05 (03h05 GMT mercredi), qu’une fusée Atlas V à deux étages d’United Launch Alliance a décollé de son pas de tir de la base de l’US Air Force, à Cap Kennedy. Le lanceur transportait comme passager la capsule non habitée Cygnus de la société Orbital ATK. Le lancement a été diffusé en direct sur la chaîne de télévision de la NASA.

cyg2

Comme la confirmé le centre de contrôle, 21 minutes après le décollage, Cygnus a été mis en orbite avec succès. Après avoir déployé ses deux antennes solaires, le vaisseau a entamé son périple en direction de la Station spatiale internationale (ISS). C’est samedi, vers 10h40 GMT, que la capsule sera saisie par le bras vers 10h40 GMT avant d’être arrimée à la station.

Il s’agit d’une mission de ravitaillement pour l’ISS. À son bord, Cygnus transporte de la nourriture, de l’eau, des vêtements pour l’équipage, des équipements et des matériaux pour la station et les expériences scientifiques. Il faut par exemple noter la présence d’un instrument pour déterminer la composition chimique des météores entrant dans l’atmosphère terrestre, une première, mais aussi celle d’une nouvelle imprimante 3D et d’un démonstrateur d’une nouvelle technologie adhésive inspirée des pattes des geckos. Il est à souligner que cette version de la capsule est un modèle amélioré qui possède une capacité accrue de 25%.

cyg3

Alors que le voyage aller de la capsule devrait s’avérer plutôt calme, son retour sera nettement plus mouvementé. Une fois qu’elle sera vidée de son ravitaillement et remplie de déchets et objets inutiles, elle sera larguée dans deux mois. Une fois qu’elle sera suffisamment éloignée de l’ISS, les ingénieurs de la NASA vont provoquer volontairement un incendie à bord.

Le but de cette expérience est d’évaluer la taille et la propagation des flammes, mesurer la chaleur dégagée et les émissions de gaz en apesanteur. Un tel incendie grandeur nature dans l’espace est sans précédent. Il va s’agir de récolter autant de données que possible en vue d’améliorer la sécurité des futurs vaisseaux spatiaux. « La Nasa pourra ainsi commencer à mettre au point de meilleurs systèmes de détection incendie dans les vaisseaux spatiaux et de nouveau équipements de protection pour les astronautes », a commenté Gary Ruff, un ingénieur de la NASA qui est l’un des principaux responsables de cette expérience.

cyg4

Une fois que l’expérience sera menée à bien, la capsule entrera dans l’atmosphère pour se désagréger au-dessus de l’océan Pacifique. La mission de cette capsule Cygnus s’annonce donc très mouvementée, mais aussi très instructive.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe FBI pourrait se passer de l’aide d’Apple pour accéder aux données d’un iPhone
Article suivantP/2016 BA14 est la seconde comète à passer si près de notre planète

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here