Mission Rosetta : inquiétudes au sujet de Philae

Les contrôleurs au sol du robot craignent le pire vu que l’atterrisseur est silencieux depuis maintenant 10 jours.

Après sept mois d’hibernation, la reprise de contact par le robot Philae laissait augurer une reprise des activités de recherche. Dorénavant, la situation s’est passablement détériorée. En effet, cela fait maintenant 10 jours que le robot posé à la surface de la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko n’a pas donné signe de vie, ce qui ne signifie pas pour autant qu’elle soit défectueuse.

En fait, les scientifiques craignent plutôt que le robot ait bougé : « Le robot pourrait avoir bougé », explique l’agence spatiale allemande (DLR) dans un communiqué.

« Un simple changement de sa position pourrait signifier que ses antennes sont maintenant bloquées », précise le DLR.

« Nous avons fait des observations laissant penser que Philae pourrait avoir bougé et que ses antennes sont donc peut-être plus cachées ou que leur orientation peut avoir changé », explique Stephan Ulamec, le chef de projet de Philae.

« Nous sommes un peu inquiets », ajoute la porte-parole du DLR, Manuela Braun. « Nous essayons de comprendre », précise-t-elle.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker