Mobile : la France programme la fin des zones blanches

C’est par un accord conclu à Bercy que les acteurs du mobile se sont engagés à couvrir l’intégralité de la population française d’ici fin 2016.

Les fameuses zones blanches, ces zones non encore couvertes par la téléphonie mobile, devraient disparaitre en France d’ici fin 2016. En effet, c’est dans ce sens qu’un accord a été signé ce jeudi à Bercy. C’est en présence du ministre de l’Economie Emmanuel Macron, de la secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire, du président de l’ARCEP Sébastien Soriano et des représentants des quatre opérateurs que cet accord a été signé.

Ce protocole d’accord prévoit que l’ensemble du territoire français habité ou fréquenté sera intégralement couvert en service de téléphonie mobile 2G d’ici fin 2016. Alors que le territoire français est couvert à plus de 99% en technologies mobile 2G, il reste encore des zones où les habitants n’ont aucun accès à un service de téléphonie mobile. 160 communes et centres-bourg ont déjà été identifiés, un recensement sera mis en place dans les prochains mois pour localiser les autres.

Si cette identification est du ressort des collectivités territoriales, la couverture sera quant à elle du ressort des opérateurs.

De plus, Bouygues Telecom, Free, Numericable-SFR et Orange devront aussi élargir leur couverture 3G afin d’apporter l’internet mobile aux 2 200 communes qui en sont toujours dépourvues, sur les 3 600 identifiées en 2010. Les opérateurs ont jusqu’à la mi-2017 pour s’acquitter de leurs obligations.

En cas de besoin, l’ARCEP pourra user de son pouvoir de sanction pour les obliger.

« Nous voulons que chacun puisse téléphoner avec un mobile, où qu’il réside. Nous avons fixé un cap, celui de l’investissement dans les réseaux et le déploiement d’infrastructures de nouvelle génération », a déclaré le ministre de l’Économie. « Nous avons établi une méthode, en invitant le secteur à nous proposer rapidement un engagement collectif. Avec la signature de cet accord, une étape importante est franchie qui va permettre de traduire en actes les objectifs fixés en mars par le Premier ministre. »

À cette occasion, Emmanuel Macron a également incité les opérateurs à formuler des propositions communes afin de faciliter l’accès aux femtocell, ces mini antennes mobiles résidentielles à brancher sur la liaison fixe ADSL ou fibre, permettant d’améliorer ou d’établir la couverture mobile dans les domiciles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEgtved girl : minutieuse enquête sur une femme de l’Age de bronze
Article suivant3,3 millions d’années : des outils plus vieux que le genre Homo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Et un jour, on manifestera pour garder des zones préservées d’ondes…
    Comme pour le problème de la pollution lumineuse la nuit, on comptera sur les doigts de la main les zones du monde épargnées de radiations!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here