Monaco Telecom : Xavier Niel nouvel actionnaire majoritaire

C’est après décidé de se repositionner que l’opérateur Cable & Wireless Communications Plc vient d’annoncer avoir céder sa participation de 55% dans Monaco Telecom à Xavier Niel.

Avec ses 31 000 abonnés mobiles et ses 34 000 clients dans le fixe, Monaco Telecom est certes un petit opérateur même s’il détient 36,75% de l’opérateur Afghan Roshan, le leader des opérateurs mobiles en Afghanistan.

Alors que son capital est détenu à 45% par l’État monégasque via la Société Nationale de Financement, les 55% restant étaient en possession de l’opérateur américain Cable & Wireless Communications Plc. C’est suite à sa décision de se repositionner sur les marchés d’Amérique latine et des Caraïbe que l’opérateur a décidé de céder sa participation à Xavier Niel.

Même si Xavier Niel est le patron du groupe Iliad et de Free, c’est à titre personnel qu’il a déboursé 321,78 millions d’euros pour cette acquisition. Avec un chiffre d’affaires annuel de l’ordre de 200 millions d’euros pour un résultat stable aux environs de 30 millions d’euros, cette acquisition semble être un bon investissement pour Xavier Niel dont la fortune personnelle est estimée à 6 milliards d’euros.

Concrètement, Xavier Niel a donc injecté l’équivalent de 18% de sa fortune personnelle dans cette acquisition.

Xavier Niel rachète 55% des parts de Monaco Telecom
Xavier Niel rachète 55% des parts de Monaco Telecom

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNETmundial : 900 participants condamnent l'espionnage sur internet
Article suivantSony Xperia Z2 Tablet : aussi bien que sur le papier ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here