Tout le monde ne peut pas encore profiter des 300 Mbits/s de la 4G++ de SFR

En matière de communication, SFR fait plus fort que ses concurrents en annonçant de la 4G++ à Brest, de l’Ultra Haut Débit mobile qui dépasse les 300 Mbit/s avec un débit théorique d’exactement 337,5 Mbit/s. Il n’y a pas forcément de quoi se réjouir car cette technologie est pour le moment réservée à une poignée d’utilisateur.

C’est en agrégeant trois bandes de fréquences que SFR obtient de la 4G Triple Carrier Aggregation, ou 4G++. « Coupler plusieurs bandes de fréquences permet d’utiliser davantage de largeur de spectre. Ce qui a pour effet un véritable gain de débit et une réduction du temps de latence pour l’utilisateur », explique un spécialiste des télécommunications. Pour atteindre 337,5 Mbit/s, ce sont du 1800, du 2600 et du 800 MHz qui sont couplés. SFR n’est pas le seul opérateur à utiliser cette technique, Bouygues Telecom a déjà testé cette même méthode à Chartres en janvier 2015, avant de la déployer sur Lyon, Marseille, une partie de Paris et bientôt à Nantes, Rouen, Toulouse et Bordeaux. La différence est qu’il annonce atteindre à peine les 300 Mbit/s, un débit qui dépend en fait de la largeur du spectre.

De fait, en dépassant la limite symbolique des 400 Mbit/s, c’est SFR qui peut profiter d’un avantage certain en matière de communication en claironnant qu’« Une série de 10 épisodes se télécharge en 2 minutes contre 6 minutes en 4G, 100 photos en 10 secondes pour 30 en 4G ». Ce que ne dit pas l’opérateur, c’est que cette 4G++ est uniquement réservée à une poignée d’utilisateurs.

En attendant que plus d’une vingtaine de communes soient équipées d’ici la fin de l’année de cette 4G++, seuls les habitants de Brest peuvent en profiter. En fait, ils peuvent réellement en profiter que si leur smartphone est compatible, c’est-à-dire en possédant un Galaxy S7 Edge, Galaxy S7, HTC 10 ou LG G5. Avec toutes ces conditions, le lancement en grande pompe annoncé par SFR n’est donc qu’un simple coup de communication.

Il est à souligner que les trois autres opérateurs sont théoriquement aussi capables de proposer également de la 4G++ à un débit supérieur à 300 Mbit/s. Orange et Bouygues Telecom devraient en proposer dans les mois à venir pour concurrence SFR alors que Free ne communique pas encore sur cette question.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOMEN by HP, une gamme de PC orientée vers le jeu
Article suivantTout comme la Terre, Mars a eu une longue période glaciaire
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

1 COMMENTAIRE

  1. SFR le fait en pratique et pas en théorie comme les autres.

    Une grande ville comme Brest et c’est tout, et alors ? Il faut bien commencer par quelque part.

    Le temps que sur d’autres villes les trois types d’antennes puissent être « allumées » et permettre de faire de la 4G++ !

    Si ça avait été Free, visiblement vous auriez claironné que c’était génial !

    C’est un article à charge et négatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here