Mondeo Vignale : Ford adopte la conciergerie

Le concept de conciergerie automobile a été imaginé par Rolls-Royce et Bentley. Il arrive sur la Mondeo Vignale.

Imaginé par Rolls-Royce et Bentley à l’attention de l’élite des automobilistes, le concept de conciergerie vise à faire gagner un temps précieux au client choyé en le déchargeant de ses obligations liées à l’entretien de son véhicule, voire en se substituant à lui pour toutes sortes de menues courses d’ordre personnel. Depuis, les spécialistes du luxe que sont le Japonais Lexus, l’Italien Lancia et l’Allemand Mercedes-Benz ont repris l’idée à leur échelle. Aujourd’hui c’est au tour de Ford d’en faire de même.

Plus que Ghia à l’époque, Titanium depuis 2007, c’est l’appellation Vignale qui représente le haut de gamme de Ford. « Avec Vignale, nous cherchons à offrir quelque chose de plus complet, une véritable expérience exclusive allant de pair avec un produit exclusif », explique Gaetano Thorel, Vice-Président Marketing de Ford Europe.

Pour son service de conciergerie, Ford ne fera appel à aucune société tierce pour organiser ses services Vignale. Tout reposera sur les épaules des cinquante concessionnaires qui seront sélectionnés en France d’ici à 2016 pour recevoir un conseiller Vignale et aménager un Salon Vignale (400 dans toute l’Europe).

Par ce biais, les clients Vignale n’auront plus jamais besoin de se déplacer à l’échéance des révisions de leur Mondeo Vignale : un conseiller Vignale se présentera sur rendez-vous à leur domicile ou sur leur lieu de travail. La voiture sera alors révisée et restituée lavée, polie et lustrée.

Comme l’explique Gaetano Thorel, le programme va s’enrichir de nouveaux services au fil des mois : « Nous serons très attentifs aux desiderata de notre clientèle ». « Nous ne prétendons pas offrir un service aussi complet que ceux de Mercedes-Benz ou de Lexus, mais nous poursuivons au moins un objectif commun : faire gagner du temps à nos clients, leur bien le plus précieux ».

Les clients Vignale seront reçus dans le Salon Vignale, un coin à part dans la concession Ford, qui bénéficiera d’un mobilier en cuir disposé autour d’une table tactile, un outil spectaculaire pour aider à configurer sa voiture et à découvrir la ligne de bagages et d’accessoires signés Vignale.

Les clients Vignale auront aussi le privilège de disposer d’un numéro de téléphone unique à composer pour joindre sept jours sur sept et vingt-quatre heures sur vingt-quatre leur conseiller Vignale. Il sera d’ailleurs aussi accessible via l’application smartphone « Vignale Service » qui inclura aussi des services de localisation GPS tels que Park Me, pour retrouver facilement son véhicule sur un parking, ou encore l’emplacement des stations-services et des concessionnaires les plus proches. Par la suite, cette application sera aussi enrichie d’autres services, comme l’accès à du contenu vidéo en ligne, ou la possibilité de remplir un constat à l’amiable en cas d’accident.

Le service Vignale est bien évidemment réservé aux clients qui auront déboursé au minimum 40 400 euros pour une Mondeo Vignale. Ce modèle se différencie de ses sœurs moins bien dotées par des cuirs fins dignes des meilleures réalisations anglaises pour la planche de bord et les panneaux de portière, mais aussi des sièges avec leurs surpiqures hexagonales et leurs onze coussins pneumatiques de massage. À l’extérieur, la Vignale se reconnaît à ses roues spécifiques, ses quatre teintes exclusives, ou encore sa grille de calandre ouvragée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS : l’addictif jeu « Tri Angle » temporairement gratuit
Article suivantLes nouveaux locaux de Facebook se dévoilent en photos

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here