Moteur de recherche : est-ce qu’Apple va aussi lâcher Google ?

Alors que Mozilla a lâché Google en tant que moteur de recherche par défaut pour Firefox aux États-Unis, Apple pourrait bien suivre le même mouvement.

Est-ce que la valse des moteurs de recherche par défaut dans les navigateurs va se poursuivre ? Une semaine après l’annonce que la Fondation Mozilla adoptera Yahoo! aux États-Unis, Baidu en Chine et Yandex en Russie, c’est au tour d’Apple d’être au centre de toutes les attentions.

C’est en effet en 2015 que le contrat liant Apple à Google arrive à terme, ce qui va lancer une nouvelle phase de négociations. Cette période est donc particulièrement propice pour que Yahoo! et Bing fassent les yeux doux à la marque à la pomme dans le but de s’accaparer le trafic de recherche généré par le navigateur Safari. Cet enjeu est de taille, car si Safari n’est pas le navigateur le plus utilisé sur les ordinateurs Mac, il est par contre très bien positionné sur iOS, donc sur le marché mobile.

L’opportunité semble d’autant plus propice pour Yahoo! et Bing qu’Apple montre depuis un certain temps son intention de se désengager de Google, à l’instar de l’abandon de Google Maps au profit de Plan.

Alors que Bing est déjà devenu la source des résultats de recherche de Spotlight et Siri, pourquoi est-ce que le moteur de recherche de Microsoft ne deviendrait-il pas le moteur de recherche par défaut de Safari ? Tout semble actuellement possible…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent25 applis gratuites grâce à un calendrier de l’Avent pour iOS et Android
Article suivantWithings lance une montre connectée, un vrai accessoire de mode

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here