Motorola : revente à Lenovo = constat d'échec pour Google ?

Alors que Google avait acquis Motorola pour 12,5 milliards de dollars, l’activité smartphone vient d’être cédée à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars. On ne peut pas ne pas penser que c’est un constat d’échec !

Pionnier de la téléphonie mobile, Motorola avait raté le virage des smartphones et c’était sans réelle surprise que, en 2012, la firme se fasse racheter par Google pour 12,5 milliards de dollars, un montant qui comprenait l’activité mobile, mais également l’immense portefeuille de brevets de la marque.

Avec son Moto X personnalisable « made in USA », Google a bel et bien tenté de redresser le cap. Toutefois, la récente baisse des prix a déjà laissé présager que les ventes n’étaient pas à la hauteur des attentes.

Ce constat d’échec se concrétise maintenant qu’on sait que Google va vendre Motorola à Lenovo pour 2,91 milliards de dollars.

Selon le communiqué de Google, Lenovo reprend les produits déjà lancés et ceux en préparation alors que le géant d’internet conservera « la vaste majorité » des brevets dans le but de protéger l’écosystème Android.

Pour le leader mondial des PC, cette acquisition est certainement une bonne chose vu que la marque chinoise a déjà annoncé vouloir s’attaquer au marché mondial des smartphones. Il ne reste donc plus qu’à patienter pour connaitre ses premiers produits, mais surtout découvrir comment Lenovo veut conquérir des parts de marché.

Google vend les smartphones de Motorola à Lenovo
Google vend les smartphones de Motorola à Lenovo

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : ventes records, mais déception des investisseurs
Article suivantAdWords : amende « illimitée » pour Google ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here