Mozilla continue sa route sans Tristan Nitot

Figure incontournable de Mozilla à travers le monde et ancien président de Mozilla Europe, Tristan Nitot a annoncé sa démission. Il compte se consacrer à d’autres projets.

C’est ce mardi que Tristan Nitot a annoncé sa démission de son poste au sein de la Fondation Mozilla : « Je ne quitte pas vraiment Mozilla. Mais une chose est vraie : j’ai décidé de quitter mon emploi chez Mozilla ».

Défenseur très talentueux et charismatique du logiciel libre, figure incontournable de Mozilla à travers le monde et ancien président de Mozilla Europe, Tristan Nitot va quitter la Fondation à la mi-février pour se consacrer à d’autres projets.

Employé de Netscape Europe de 1998 à 2003, Tristan Nitot a participé aux prémices de la création de Mozilla et de son navigateur Firefox. Il a notamment créé et présidé Mozilla Europe de 2003 à 2011, et s’occupait toujours depuis de promouvoir les technologies et les valeurs de la fondation, en plus de fonctions liées à la stratégie marketing de l’organisation.

Sur son blog, Tristan Nitot explique vouloir se consacrer à l’écriture d’un livre, une activité qu’il qualifie de « pas compatible » avec un travail à temps plein. Son intention est par ailleurs de se consacrer à « la problématique de la vie privée et de la surveillance ».

« C’est un sujet qui me taraude l’esprit depuis plusieurs années […] J’ai suscité le débat en interne chez Mozilla. J’ai écrit sur mon blog à ce sujet. J’ai lu des milliers d’articles, des livres, compilé des centaines de liens. J’ai invité le Projet TOR chez Mozilla à Paris. J’ai organisé un cycle de conférences sur la décentralisation d’internet pour contrer la surveillance de masse. J’ai adoré voir Mozilla se lancer récemment dans le projet Polaris, justement avec TOR. Mais ça n’est pas suffisant ». « Je pense que le problème est crucial pour l’avenir de la démocratie et que l’un de mes talents est d’expliquer des choses complexes et techniques au plus grand nombre […] J’ai donc décidé de me focaliser sur la problématique de la vie privée et de la surveillance, et ça passe par ma décision de quitter Mozilla », explique Tristan Nitot.

Hormis l’écriture de son livre, Tristan Nitot souhaite aussi s’investir dans le coaching pour cadres.

Parallèlement à tout cela, il reste toujours membre du Conseil National du Numérique (CNNum).

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPublicité : est-ce qu’Adblock Plus rackette les annonceurs ?
Article suivantRosetta : retour sur six mois d’orbite

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here