Mozilla : Firefox adopte Yahoo!… et se plante

La Fondation Mozilla vient d’annoncer que Yahoo! sera le moteur de recherche par défaut de Firefox pour les 5 ans à venir. Peu après, son site plante !

C’est jeudi soir que la Fondation Mozilla a annoncé la fin d’une décennie de relation entre Firefox et Google. Sur son site, la Fondation annonce en effet avoir conclu un contrat de 5 ans avec Yahoo! pour devenir le moteur de recherche par défaut de Firefox.

Suite à cette annonce, la surcharge de trafic sur le site de Mozilla a provoqué un plantage du site !

C’est dans un billet de blog que Marissa Meyer, la PDG de Yahoo!, a écrit que « Ce nouveau partenariat permet d’étendre notre portée dans la recherche et nous donne l’occasion de travailler encore plus étroitement avec Mozilla pour trouver des façons d’innover dans la recherche, les communications et les contenus numériques ». Elle indique également que « de futures intégrations de produits » pourraient être dans le pipeline.

De son côté, la Fondation Mozilla déclare que « Nous avons décidé de ne pas renouveler notre accord avec Google en tant que moteur de recherche par défaut. Google restera une option de recherche préinstallée ».

Ce nouveau partenariat entre Mozilla et Yahoo! est un joli succès pour le moteur de recherche. Alors que celui-ci représente seulement 10% des recherches sur internet, les quelque 100 milliards de recherches effectuées chaque année depuis le navigateur Firefox vont certainement améliorer son trafic.

Alors qu’il a été avancé que Google payait annuellement 300 millions de livres à Mozilla pour être le moteur de recherche par défaut, soit pratiquement 90% des revenus annuels de la Fondation, aucune précision n’a pour le moment été donnée sur l’accord financier conclu avec Yahoo!.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe Galaxy Note Edge sera disponible en France courant décembre
Article suivantGTA V : une mise à jour très sexy !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here