Mutualisation des réseaux : Free espère faire la troisième roue du char

Alors que Bouygues Telecom et SFR sont entrés en négociations pour une mutualisation de leurs réseaux mobiles, Free est en train d’essayer de jouer à la troisième roue du char en exprimant son souhait de transformer ce duo en trio.

Le défi des investissements dans les infrastructures réseau à très haut débit est un réel problème pour les opérateurs de téléphonie. C’est dans ce sens, depuis cet été, que Bouygues Telecom et SFR sont entrés en négociations au sujet d’une mutualisation de leurs réseaux mobiles.

Selon Les Échos, Free aurait récemment envoyé un courrier à SFR et Bouygues, mais également à l’ARCEP, pour exprimer son souhait de s’associer à cette négociation de mutualisation.

Si cette intention peut de prime abord sembler légitime vis-à-vis du but premier de cette mutualisation, la problématique des investissements, ce courrier et sa médiatisation soulèvent plusieurs questions.

Pour commencer, ne s’agirait-il pas d’une manœuvre pour faire pression sur Orange ? Une autre question pourrait être de savoir s’il s’agit d’une manigance pour, en cas de refus, pouvoir recourir à la justice et au régulateur.

Qu’en pensez-vous, qu’est-ce qui pousse Free à vouloir être la troisième roue du char ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFacebook : page fermée à cause d’un sein
Article suivantPlayStation 4 : quel catalogue de titres pour la France ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here