Mutualisation téléphonique : Orange et Free comptent contre-attaquer

Alors que l’accord de mutualisation entre SFR et Bouygues Telecom serait proche de la conclusion, Orange et Free comptent saisir les autorités de la concurrence pour contre-attaquer contre cet accord.

Face à l’incessante augmentation des coûts d’infrastructure, la mutualisation des réseaux semble être l’avenir des opérateurs. Mais pour cela, il faut tout d’abord se mettre d’accord. C’est la démarche qui a été entreprise par SFR et Bouygues Telecom, une démarche qui devrait prochainement déboucher sur un accord englobant 80 à 90% de leurs antennes.

Mais voilà, pour les deux opérateurs rivaux que sont Orange et Free, cet accord n’est bien évidement pas vu d’un bon œil. C’est pour cette raison que les deux opérateurs auraient décidé de saisir les autorités de la concurrence française et européenne.

Dans leurs démarches, Orange et Free affirment ne pas être hostiles à une mutualisation de leur infrastructure, une attitude confirmée par Free qui avait adressé un courrier à SFR et Bouygues Telecom pour participer à cet accord.

Mutualisation : Orange et Free prêts à attaquer l'accord SFR et Bouygues Bouygues Telecom
Mutualisation : Orange et Free prêts à attaquer l’accord SFR et Bouygues Bouygues Telecom

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentQui est Satya Nadella ? « le prochain directeur général » de Microsoft?
Article suivantBouygues Telecom – SFR : une mutualisation en forme de bouée de sauvetage ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here