My Business : Google fait disparaitre les mots clés

En fusionnant Google Adresse et Google+ Local pour donner naissance à Google My Business, Google a fait disparaitre les mots clés, des données pourtant très importantes.

En mettant en place Google My Business en fusionnant Google Adresse et Google+ Local, Google a bien évidemment insisté sur les nouvelles possibilités proposées par son service, négligeant de préciser ce qui avait disparu dans l’affaire. Pourtant, la perte est d’importance pour les professionnels.

C’est via des forums qu’on apprend que le tableau de bord affichant les requêtes les plus importantes utilisées par les internautes pour visiter votre page Google+ a disparu, une information très importante pour connaitre le Top 9 des mots clés utilisés par vos visiteurs.

Alors que Google Analytics masque déjà les mots clés utilisés par les internautes pour visiter les sites web à partir du moteur de recherche Google, il parait logique que la même chose s’applique à Google My Business. Le véritable souci est le justificatif de cette disparition et la non-communication sur cette disparition.

Interrogé à ce sujet, c’est Jade Wang qui répond que cette décision entre dans le cas du respect de la protection des informations personnelles, une excuse qui semble un peu bidon face à l’importance des mots clés pour les administrateurs de pages web.

Au final, on retiendra surtout que les améliorations ventées par Google peuvent cacher de mauvaises surprises, comme cette disparition des mots clés !

Quand Google supprime les mots clés des visiteurs dans Google My Business
Quand Google supprime les mots clés des visiteurs dans Google My Business

my-business-supprime-analytics-p-g

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : son Touch ID se dévoile en photo
Article suivantUne vidéo pour redécouvrir les premiers pas de l’Homme sur la Lune

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here