NASA : nouvelle tentative pour Orion

Suite au report du lancement jeudi, à cause d’un problème technique sur le lanceur, c’est ce vendredi que la NASA procédera à une nouvelle tentative de lancement de sa nouvelle capsule Orion.

Sans en raison d’un problème de valve au niveau de la fusée Delta IV que le premier vol de la capsule Orion n’a pas pu se dérouler comme prévu jeudi. La NASA a donc décidé de reporter le lancement à ce vendredi.

C’est à 13h05 heure de Paris que s’ouvrira une fenêtre de tir de 2 heures 39 minutes.

Rien ne garantit que ce lancement ait bel et bien lieu aujourd’hui. En effet, les prévisions météorologiques sont moins bonnes que jeudi avec une probabilité de seulement 40% de conditions favorables. La NASA précise néanmoins que les vents s’annoncent moins violents que la veille.

Les responsables de ce lancement pourraient également décider de reporter le vol afin de pouvoir passer en revue tous les paramètres, y compris la météo, avant de donner le feu vert au remplissage des réservoirs du lanceur.

Alors que rien ne garantit donc que le premier vol de la capsule Orion se déroule aujourd’hui, il est bon de rappeler qu’Orion est une capsule spatiale prévue pour voyager au-delà de l’orbite terrestre, avec quatre astronautes à bord. Pour ce premier vol, elle sera non habitée.

Ce premier essai, qui aura couté 370 millions de dollars, prévoit une ascension de 17 minutes pour que la capsule soit placée en orbite elliptique. Après deux tours de la Terre, dont le second à 5 800 kilomètres, la capsule doit rentrer dans l’atmosphère pour conclure son vol de 4 heures et 24 minutes par un amerrissage en douceur dans l’océan Pacifique, à 1 000 kilomètres des côtes mexicaines de la Basse-Californie.

Alors que le premier vol habité d’Orion est prévu en 2021, ce premier test vise principalement à tester le bouclier thermique du vaisseau spatial censé résister à des températures de 2 200 degrés, mais aussi valider les ordinateurs de bord et les parachutes. 1 200 capteurs sont par ailleurs prévus pour mesurer la température, mais aussi le bruit et les vibrations.

Le dernier vol habité américain au-delà de l’orbite terrestre remonte à Apollo 17, en décembre 1972. Ce premier vol d’Orion est donc très important pour la NASA vu qu’il représente le premier pas des États-Unis en direction des vols habités au-delà de l’orbite terrestre depuis les missions Apollo, ce qui signifie un premier pas en direction d’un retour des vols vers la Lune, mais aussi un premier pas en vue des vols habités en direction de Mars.

Le projet de la capsule Orion sera également tributaire du nouveau lanceur de très grande capacité, le Space Launch System (SLS), qui est actuellement en cours de développement. Son premier vol est prévu en 2018, à l’occasion du deuxième vol d’Orion.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’humain augmenté n’est qu’un mythe
Article suivantLuxottica annonce une alliance avec Intel pour conjuguer technologies intelligentes et montures de lunettes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here