Le navigateur Firefox va aussi devenir compatible avec WebKit

De nombreux navigateurs sont déjà compatibles avec le moteur de rendu WebKit, mais pas Firefox. Mozilla va suivre le mouvement.

Pour faire fonctionner leurs sites sur tous les navigateurs, les développeurs utilisent les préfixes « -webkit- », « -moz- », « -ms- » et « -o- » pour adapter les commandes de rendu au moteur des différents navigateurs : WebKit, Gecko (Firefox), Internet Explorer et Opera. Bien que fonctionnant parfaitement, cette manière de faire possède plusieurs problèmes.

Pour commencer, cela alourdi le code des pages web, donc les ralentis. D’autre part, lorsque le groupe CSS du W3C valide ces propriétés, les développeurs ne les suppriment pas de leur code. Il ne faut pas oublier le fait que certains développeurs n’optimisent leurs sites que pour un ou quelques moteurs de rendus, mais pas forcément tous. De fait, cette solution n’est pas très efficace.

Au fil du temps, le moteur de rendu WebKit est progressivement devenu le moteur de rendu standard. C’est pour cette raison que les navigateurs sont pratiquement tous devenus compatibles avec WebKit, que cela soit Opera (avant de passer à Chromium), Internet Explorer … En fait, seul Firefox n’avait pas encore céder à cette tendance. Cela ne saurait tarder.

Ce n’est pas encore officiel, mais la Fondation Mozilla aurait décidé de rendre son navigateur compatible avec WebKit. « Une bonne partie du web repose sur des propriétés et des fonctionnalités CSS préfixées pour WebKit. Nous aimerions vivre dans un monde où le contenu web inclut systématiquement des propriétés standardisées ou a minima préfixées pour tous les éditeurs, mais malheureusement nous ne vivons pas dans ce monde », a récemment déclaré Daniel Holbert, développeur chez Mozilla. Il ajoute ensuite que « pour mieux trouver sa place dans notre web, Firefox devra d’emblée intégrer les préfixes de -webkit- pour les propriétés CSS populaires ». En clair, la Fondation va céder à l’appel de WebKit, à l’instar des autres navigateurs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFaire tourner Linux sur une PlayStation 4 : c’est possible !
Article suivantNew York : une première borne Wi-Fi pour remplacer les cabines téléphoniques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here