Navigateurs internet : la montée en puissance de Chrome

Selon les derniers bilans mondiaux, Chrome est en train de monter en puissance même si sa part de marché d’étiole un peu face à la concurrence.

Dans la lutte sans merci que se livrent Internet Explorer, Chrome, Firefox, Safari, Opera et autres navigateurs, tous les indicateurs font ressortir la montée en puissance du navigateur internet de Google.

Si Internet Explorer demeure l’incontestable leader mondial avec 58,46% des visites, son hégémonie n’est pas si totale que cela, surtout en raison de sa faible présence sur le marché mobile. De fait, en étant le seul navigateur à avoir une part de marché à deux chiffres sur les desktops et le mobile, c’est Chrome qui se profile comme le véritable leader du marché.

Que cela soit Net Applications ou StatCounter, les deux analyses du marché indiquent des résultats similaires avec des méthodologies différentes, preuve que cette tendance est clairement marquée.

Si ces instituts considèrent qu’il s’agit d’une tendance qui va s’accentuer avec le temps, est-ce que cette tendance peut évoluer dans les mois à venir ? Peut-être avec une percé de Firefox OS ou de Tizen, ce qui pourrait mettre à mal Chrome sur mobile.

La situation sur desktop selon Net Applications.
La situation sur desktop selon Net Applications.
Le graphe de StatCounter illustre la progression de Chrome sur mobile.
Le graphe de StatCounter illustre la progression de Chrome sur mobile.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBIC et Orange collaborent pour un nouveau BIC Phone
Article suivantSony prévoit que son ILCE-QX1 puisse prendre des selfies

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here