Ne comptez pas sur la puissance supplémentaire du nouveau MacBook

Il ne faut pas compter sur la puissance supplémentaire du nouveau MacBook. Bien qu’il soit tout beau, tout neuf, tout ce qu’on veut, il n’est pas plus puissant que le MacBook Air de 2011.

Pour les amateurs de puissance qui comptaient sur la puissance supplémentaire du nouveau MacBook pour faire du montage vidéo ou jouer à des jeux gourmands en ressources, la désillusion risque d’être grande. En effet, le premier test GeekBench révèle que le nouvel ordinateur n’est pas plus puissant que le MacBook Air de 2011.

Avec son processeur Intel Core M cadencé à 1,1 GHz, le nouveau MacBook a obtenu des scores de 1 924 et 2 044 points sur l’utilisation d’un cœur du processeur, et de 4 038 et 4 475 points sur l’utilisation de ses deux cœurs. Comparativement, le MacBook Air de 2011, équipé d’un processeur Intel Core i7 cadencé à 1,8 GHz, avait obtenu des scores de 2 382 points avec un cœur et 4 646 points avec quatre cœurs. De fait, les deux machines disposent d’une puissance pratiquement similaire.

Si la puissance n’est donc pas la qualité première du nouveau MacBook, son stockage SSD et sa meilleure carte graphique contribuent à procurer une très bonne expérience d’utilisation.

À cela, il faut aussi ajouter son design particulièrement réussi et son écran Retina très confortable.

Il faut encore rappeler que ce nouveau MacBook sera commercialisé dès le 10 avril, au tarif de départ de 1 449 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’iPhone 6-Game Boy : est-ce que ce poisson d’avril va être commercialisé ?
Article suivantRiff : Facebook propose de faire des vidéos collaboratives

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here