Nest a des projets « top secret » !

On ne sait pas encore de quoi il s’agit, mais on sait déjà que Nest travaille de manière officielle sur des projets « top secret ».

En évoquant quelque chose de « top secret », on pense logiquement aux projets les mieux gardés, ceux dont on n’entend jamais parler. Même leur existence… n’existe pas. En fait, chez Nest, le terme « top secret » ne semble pas voir tout à fait le même sens.

Matt Rogers, le cofondateur de Nest était mercredi à Seattle pour le lancement du nouveau centre d’ingénierie de la société. À cette occasion, il s’est exprimé devant une salle remplie d’ingénieurs. Il faut dire que ce lancement signifie potentiellement de nouvelles embauches.

Des développements logiciels pour le cloud, le thermostat et la caméra de sécurité intelligente de Nest

Justement, Matt Rogers a expliqué lors de son allocution que ce centre de Seattle pourrait augmenter de taille dans un avenir proche, environ une centaine d’employés en plus. Il explique que leur tâche concernera le développement d’applications autour du cloud, du thermostat et de la caméra de sécurité intelligente de Nest.

Là où il lâche une sorte de bombe, c’est en annonçant qu’ils travailleront aussi sur un projet « top secret » !

En plaisantant, Brian Marsh, le responsable du site de Seattle, a déclaré : « Pour une interview, vous devrez signer un NDA » (accord de non-divulgation).

Encore du « top secret »

L’appât agité par Matt Rogers semble véritablement avoir été le terme « top secret » lors de sa présentation, vu qu’il l’a utilisé à plusieurs reprises.

« Il y a beaucoup de technologie et de talent dans la région de Seattle qui nous n’avons pas dans la région de la baie. Certains des projets top secret vont profiter de cela », a-t-il par exemple encore déclaré.

Lors d’une interview accordée à GeekWire, il a aussi réutilisé le terme « top secret » , sans donner de détail, mais en indiquant tout de même qu’il s’agit de « stuff », donc d’équipement.

En indiquant que le prochain grand secteur de la société, qui a été rachetée par Google faut-il le rappeler, sera « de permettre aux autres personnes de le faire », pourrait indiquer que l’idée serait de connecter les périphériques des autres fabricants.

Matt Rogers déclare aussi que l’intention de l’entreprise n’est pas de concevoir des dispositifs pour l’extérieur ni des produits axés sur le bureau. Il souligne que la vidéo sera un grand domaine d’activité, en faisant remarquer que Nest a déjà investi 555 millions de dollars pour l’acquisition de Dropcam.

En fait, on sait qu’il y a des projets « top secret » chez Nest, mais pas quoi.

Pourquoi Nest a parlé de ces développements « top secret » ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent#JeSuisChien : est-ce que le web va trop loin ?
Article suivantOne A9 : HTC doit faire oublier les problèmes de surchauffe du One M9

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here