Netflix en France : les faux tarifs qui circulent sur le NET

À croire ce qui circule actuellement sur le NET, Netflix proposerait déjà sa page d’abonnement en France. En réalité, il s’agit d’une arnaque.

À l’instar de la capture d’écran qui circule sur Twitter, tout laisserait croire que Netflix France a déjà dévoilé sa page d’abonnement spécifique à l’Hexagone. Pur s’en convaincre, il suffit de constater que sa présentation et ses prix sont très similaires de l’offre américaine.

C’est ainsi que l’on pourrait croire que Netflix sera lancé en France le 9 août 2014, mais aussi que les offres tarifaires s’échelonnent de 7,99 à 11,99 €/mois.
Dans les faits, cette capture d’écran est un fake, tout comme la date de lancement de Netflix en France.

Pour s’en convaincre, il suffit de regarder la mention indiquant qu’« Aucuns frais ne vous seront facturés avant le 9/8/14 », ce qui signifie que le 9 août serait la date de fin du mois gratuit, donc que le service aurait été opérationnel depuis le 9 juillet !

D’ailleurs, selon l’agence qui représente Netflix en France, les informations circulant actuellement sur internet auraient pour origine un faux compte Twitter. La prudence est donc de mise pour tous les utilisateurs !

Une mystérieuse capture d'écran se présentant comme la page d'abonnement de Netflix en France circule sur Twitter.
Une mystérieuse capture d’écran se présentant comme la page d’abonnement de Netflix en France circule sur Twitter.
La page d'abonnement officielle du site américain.
La page d’abonnement officielle du site américain.
Les tarifs de Netflix dévoilés avant l'heure ?
Les tarifs de Netflix dévoilés avant l’heure ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEntente illégale sur les e-books : Apple pourrait payer jusqu’à 450 millions de dollars !
Article suivantIBM : tiraillé entre héritage et nouvelles technologies

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here