Est-ce que Netflix France déménage aux Pays-Bas à cause du fisc ?

Deux ans après s’être installé dans ses bureaux parisiens, Netflix France déménage aux Pays-Bas. Ce départ pose une nouvelle fois la question de l’optimisation fiscale.

Qu’est-ce que pousse Netflix France à fermer ses bureaux parisiens ? Ce n’est pas parce que le service de SVOD ne marche pas dans l’Hexagone vu que la disponibilité de l’offre ne va pas changer d’un iota. Pour être exact, il ne s’agit pas d’une fermeture pure et simple de Netflix France, mais d’une relocalisation… aux Pays-Bas.

Deux ans après son arrivée en France, les quelques cadres qui travaillent à Paris, principalement dans la communication et le marketing, vont être rapatriés sur le siège européen de Netflix, à Amsterdam. Pour l’heure, la plateforme de SVOD n’a donné aucune explication au sujet de la fermeture de ses bureaux installés dans le 7e arrondissement de Paris, rue de l’Université.

Optimisation fiscale ou contournement de l’exception culturelle française ?

Alors que des entreprises telles que Google, Apple, Airbnb et autres mettent en place une organisation qui optimise la fiscalité dans le but de payer le moins d’impôt possible, le déménagement de Netflix France aux Pays-Bas pourrait résulter de raisons fiscales. D’un autre côté, l’exception culturelle française pourrait être une autre explication.

Avec son siège social situé en dehors de la France, Netflix ne payait pas d’impôts dans l’Hexagone. Par contre, l’entreprise doit verser 2 % de ses recettes au Centre national du cinéma (CNC) au titre de l’exception culturelle française, de l’argent destiné à aider le financement des productions françaises. De plus, depuis le 1er janvier dernier, l’entreprise doit aussi payer la TVA sur ses recettes françaises. C’est ainsi que la plateforme aurait payé quelque 600 000 euros à l’État français depuis son arrivée dans l’Hexagone.

Peu importe le motif de ce déménagement pour les abonnés vu que rien ne va changer dans l’offre de Netflix. Par contre, la question va être de savoir comment le ministère de la Culture et de la Communication va réagir à ce déménagement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here