New Horizons : objectif Pluton et la ceinture de Kuiper

Lancée le 19 juin 2006, la sonde New Horizons va commencer par observer Pluton avant de poursuivre sa route vers d’autres objets célestes de la ceinture de Kuiper.

C’est le 19 juin 2006 que la NASA a lancé sa sonde New Horizons dans le but d’observer l’une des neuf planètes du système solaire. Maintenant que la sonde est pratiquement à pied d’œuvre, il s’avère que Pluton n’est désormais plus une planète du système solaire, mais une planète naine classée dans les objets transneptuniens. Ce déclassement ne va pas empêcher New Horizon de remplir sa mission d’un secteur du système solaire qu’aucun engin n’a encore exploré de si près.

Au terme d’un voyage de presque neuf ans qui l’a fait franchir quasiment 5 milliards de kilomètres, que New Horizons a passé principalement en hibernation, la sonde a été réveillée le décembre dernier. Son premier objectif sera Pluton.

Bien qu’elle ne soit encore qu’à 260 millions de kilomètres de son objectif, ce qui est une première vu qu’aucun appareil ne s’en était encore approché si près, New Horizon va encore plus s’en approcher vu que le 14 juillet 2014, elle passera à 10 000 km de l’astre. À cette occasion, les scientifiques prévoient déjà une déferlante de données, notamment sa température, sa composition exacte, la composition de son atmosphère, et bien évidemment des clichés sur toutes les coutures.

New Horizons ne se focalisera pas uniquement sur Pluton, mais également sur ses lunes, notamment Charon, un sujet qui divise encore la sphère scientifique.

Après ce passage, la mission de New Horizons ne sera pas terminée. La sonde poursuivra sa route en direction de la ceinture de Kuiper. L’idée sera de s’approcher d’autres objets célestes, mais l’itinéraire reste pour le moment encore à déterminer.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook fait tout pour revenir dans les bonnes grâces de la Chine
Article suivantPratiques anticoncurrentielles d’Apple : déposition posthume de Steve Jobs lors

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here