Nexus 6 : Google l'abandonnerait au profit du programme Android Silver

À croire certaines sources, Google aurait l’intention de ne pas proposer de Nexus 6 au profit d’une concentration de ses forces sur le programme Android Silver.

Plusieurs rumeurs laissent à penser que Google serait déjà en train de développer le Nexus 6, c’est ce qui a pu être déduit de ce qui a été aperçu dans le code source de Chromium. Pourtant, selon certaines sources, il n’est pas évident que la firme de Mountain View sorte ce smartphone.

Ces sources affirment en effet que Google compterait concentrer ses forces sur son nouveau programme Android Silver et, de fait, condamner le projet Nexus 6.

Pour autant que cette information se confirme, cela signifierait concrètement que Google laisserait tomber la conception de smartphone au profit de ceux réalisés par de grands constructeurs dans le cadre du projet Android Silver.

C’est dans ce contexte que des rumeurs évoquent que LG travaillerait d’arrache-pied sur un nouveau smartphone entrant dans le projet Android Silver, un appareil qui serait disponible dès le début 2015, mais surtout un terminal qui pourrait être doté du nouveau processeur 64 bits de Qualcomm, le puissant SnapDragon 810, un octo-core équipé de 4 cœurs Cortex A-53 et 4 cœurs Cortex-A57.

Si seul LG et Motorola ont pour le moment formellement assuré leur participation au programme Android Silver, la conférence Google I/O de juin prochain devrait certainement nous apporter plusieurs éléments de réponse au sujet du programme Android Silver et du futur du Nexus 6.

Nexus 6 : Google pourrait l'abandonner pour miser sur Android Silver
Nexus 6 : Google pourrait l’abandonner pour miser sur Android Silver

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCybercriminalité : 97 arrestations et 359 perquisitions dans 16 pays différents
Article suivantInternet à deux vitesses aux États-Unis, la liberté du NET en péril

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here