Nexus 9 : le test !

On attendait de pied ferme cette Nexus 9. Voici le test de la dernière tablette de Google, signée HTC.

En réponse aux autres tablettes du marché, on attendait de pied ferme la réaction de Google. Sur le papier, cette Nexus 9 conçue par HTC avait tout pour séduire, que cela soit au niveau de l’écran, du processeur ou tout simplement d’Android 5.0 Lollipop. Mais quand sera-t-il lors de son test réel ?

Au premier contact, son écran de 8,9 pouces au format 4:3, capable d’afficher à la résolution de 2 048 x 1 536 pixels, avec un très haut contraste et une haute luminosité, est un véritable régal pour les yeux.

Détail intéressant, HTC a profité d’insérer deux haut-parleurs de haute qualité, capables de reproduire un son riche par le biais du système Boomsound. De fait, entre écran et son, la Nexus 9 est idéale pour visionner des films ou des séries.

Malgré la sobriété naturelle de la gamme Nexus, le design de la tablette est premium avec son cerclage métallique et sa coque en plastique très élégante. Le fait qu’elle se manipule avec aisance est tout à son honneur. Point négatif, la coque a tendance à facilement se griffer et se saillir, y compris pour le modèle blanc.

Si possible, évitez le modèle "blanc".
Si possible, évitez le modèle « blanc ».

Avec son fameux processeur Tegra K1 de Nvidia, les performances de la Nexus 9 étaient ardemment attendues. Une fluidité extraordinaire est au rendez-vous au niveau de l’interface et de la plupart des applications. Malheureusement, dès qu’on lance de gros jeux, le constat est que l’optimisation n’est pas au rendez-vous avec de l’aliasing partout, des textures qui passent très mal à l’écran, sans oublier les graphismes qui manquent cruellement de détails. Sans jeter la pierre à Nvidia ou à HTC, le constat est que la Nexus 9 n’est donc pas une tablette qui va contenter les gamers.

Grâce à Android 5.0 Lollipop qui apporte le flat design, intègre la gestion du multicompte, améliore le multitâche, adopte de nouveaux menus plus agréables à manipuler, la Nexus 9 bénéficie d’un bon argumentaire de vente.

Au final, surtout en raison des performances dans les jeux, cette Nexus 9 nous laisse un arrière-goût pas si convainquant que cela, surtout vu son prix. En effet, certains choix discutables ne sont pas sans conséquence sur l’autonomie de la tablette qui se retrouve affectée par la puissance de son processeur malgré le fait que les performances ne soient pas au rendez-vous. La Nexus tient péniblement les 8heures alors les derniers modèles de Sony et de Samsung sont à plus de 10 heures !

On notera par ailleurs que le clavier Bluetooth proposé en option à 129 euros, un accessoire clairement mis en avant comme plus-value pour la tablette, commence à rendre cher le tarif de cette tablette.

De fait, alors que cette Nexus 9 aurait pu prétendre décrocher la timbale, il semble que le verdict soit très mitigé en étant une tablette grand public qui ne séduira ni le professionnel, ni les geeks, ni les étudiants, mais plutôt les adeptes de films et séries.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentISS : un timelapse surréaliste de la Terre vue de l’espace
Article suivantUne McLaren P1 se dote de la livrée Gulf

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here