NFC : la RATP informe en temps réel

Déjà présentent sur la ligne de bus 24 et le tramway T2 depuis un mois, la RATP compte déployer 13 000 antennes NFC d’ici la fin du premier trimestre 2015.

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) compte sur les nouvelles technologies pour améliorer ses services à la clientèle. Après avoir rendu disponibles des applications gratuites pour mobiles, Android et iOS, la régie va encore plus en proposant des informations en temps réel pour ses bus et tramway.

Pour parvenir à ses fins, la RATP a opté pour la technologie NFC dont plus de 6 millions de Français sont déjà équipés, notamment un tiers de Parisiens. C’est en installant des antennes NFC aux arrêts de bus et tramway que la régie compte faire passer l’information, un dispositif moins onéreux que l’installation de bornes d’informations.

À l’utilisation, les usagers recevront les informations disponibles en temps réel simplement en plaçant leur mobile compatible sur la puce. Cela donnera accès à une carte, mais aussi à l’attente jusqu’au prochain bus ou tramway.

Déjà déployé le long des lignes de bus 24 et de tramway T2 depuis un mois, le service sera déployé pour desservir 13 000 points d’ici la fin du premier trimestre 2015.

Il est à noter que, pour les usagers qui ne disposent pas de NFC, la RATP propose un QR code à flasher et un numéro court. Le numéro court est malheureusement facturé 0,05€ plus le cout d’un SMS.

image-1-la-ratp-deploie-des-antennes-nfc-a-ses-arrets

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVoitures de luxe : Mercedes relance Maybach
Article suivantLe FBI ferme aussi Silk Road 2.0

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here