Nintendo : la fin des faux semblants avec l’annonce de 5 jeux pour smartphones

Bien qu’ayant toujours affirmé ne pas vouloir se lancer sur le marché des applications mobiles, Nintendo met fin aux faux semblants.

En 2010, Satoru Iwata, le patron de Nintendo, avait estimé que son entreprise n’avait rien à faire sur le marché des applications mobiles : « Le matériel et les logiciels de Nintendo sont une seule et même chose. Les autres sociétés ne partagent pas les valeurs de Nintendo et ses traditions quand il s’agit de créer des périphériques. Nous n’envisageons absolument pas de le faire ».

Malgré ce discours, cela n’avait pas empêché Nintendo de proposer deux applications à l’intention des fans de la franchise Pokémon. Disponibles pour iOS et Android, il s’agissait d’un jeu de rythme et de l’équivalent mobile du Pokédex.

Alors que les affirmations de Nintendo sont donc en fait un faux semblant, la pression des actionnaires liée à plusieurs années difficiles ont poussé le groupe japonais à officiellement changer son fusil d’épaule. Cela s’est fait à la mi-mars, lors de l’annonce de l’accord conclu avec la société nippone DeNA.

Bien qu’ayant nié jusqu’au bout ce changement stratégique, l’entreprise a annoncé que « Nintendo a décidé de déployer son activité de jeu vidéo sur les mobiles, mais ce n’est pas parce que nous avons perdu notre passion ou une vision sur le marché des consoles de jeux vidéo.

C’est ainsi que Nintendo vient d’annoncer la préparation de cinq titres.

Mais la grande mutation de Nintendo ne risque pas de s’arrêter en si bon chemin. En effet, alors que Sony et Microsoft font tout pour assurer une certaine osmose entre leur plateforme, l’intention de Nintendo et de cloisonné ses activités. De fait, il pourrait bien y avoir d’autres évolutions à venir, même si les stratégies de ces entreprises ne sont pas forcément toutes les mêmes. Passer à côté de la mobilité est aujourd’hui impossible, Nintendo l’a compris tardivement et doit maintenant rebondir sur ce marché en y consacrant des ressources. Car oui, il faut l’avouer, le marché des consoles portables traditionnelles s’est fait cannibaliser par les smartphones.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail : une fonctionnalité pour annuler l’envoi d’un mail déjà envoyé
Article suivantFree Mobile n’a toujours pas communiqué sur sa panne de dimanche

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here