Nintendo : la Wii U à la conquête de l’Europe

C’est depuis vendredi dernier que la nouvelle console de salon de Nintendo est commercialisée en Europe. En ayant vendu quelque 100 millions de sa Wii, sortie il y a six ans, l’enjeu de la Wii U est d’assumer la relève.

C’est six anas après la célèbre console de salon Wii, vendues à quelques 100 millions d’exemplaires, que la Wii U doit succéder alors que les ventes ont amorcé un net fléchissement depuis plusieurs mois. Avec sa Wii, Nintendo avait fait à l’époque le pari de reproduire à l’écran les mouvements du joueur, ce concept est repris avec la qualité des graphismes en plus.

Ce sont approximativement 240 000 exemplaires de la Wii U qui seront disponibles en France pour son lancement, à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Il est pour le moment difficile de savoir l’état des stocks, mais Stephan Bole, PDG de Nintendo France, affirme qu’il sera très difficile de la trouver sans réservation.

Disponible aux États-Unis depuis le 18 novembre dernier, la Wii U s’est déjà écoulée à près de 400 000 exemplaires, moins que les 600 000 exemplaires de son prédécesseur lors de son lancement, mais un chiffre qui représente tout de même un joli succès.

Il est à noter que 23 jeux sont déjà disponibles dès le lancement et qu’« une cinquantaine le sera d’ici à mars », assure Stephan Bole.

La nouvelle Wii U affiche des graphismes en haute définition, mais est également mieux préparée pour le jeu en ligne via internet.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApp Studio : la boutique en ligne de Deezer
Article suivantYahoo! : condamné à devoir payer 2,7 milliards de dollars !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here